Chargement...
Chargement...

1, 2, 3... Sauter ! (ou pas ?)

2659_1-2-3-sauter-ou-pas
Une actualité de Emilie
Publié le 19/03/2016

Le suicide... a priori pas le sujet idéal pour un roman d'été. Pourtant avec Vous descendez ? de Nick Hornby, on reconsidère la question.

C'est la nuit du Nouvel An que Martin, JJ, Jess et Maureen décident de faire le grand saut depuis le spot de suicide le plus couru de Londres. Toutefois comme on peut s'y attendre de La Tour du Saut, impossible de sauter en paix surtout la nuit de l'année la plus propice au suicide. Ces quatre personnages à la vie en friche sont par une désagréable coïncidence condamnés à devenir "un groupe". Mais comment concilier au sein de la même équipe de suicidaires Jess l'adolescente exubérante qui pense à voix (très) haute, JJ l'ex-musicien déprimé adorateur de suicidaires (Nick Drake ou Virginia Woolf entre autres), Martin ex-présentateur de talk-show, ex-père de famille et ex-citoyen respectable, et Maureen femme entre deux-âges qui a sacrifié toute sa vie (principalement sociale) pour s'occuper de son fils trop lourdement handicapé ?

"Le suicide n'a pas été inventé pour des gens comme ça. Il avait été inventé pour Van Gogh, Woolf et Nick Drake. Et moi. Le suicide c'était un truc cool à la base." (JJ)

La réponse à cette question Nick Hornby, nous la livre avec Vous descendez ?. Comme à son habitude il délivre un récit spontané et fluide qui, aux considérations les plus banales des vies  de Martin, JJ, Jess ou Maureen, ajoute une satire sociale drôle et acerbe. En donnant la parole à chacun des personnages, il nous permet également de les comprendre, de comprendre les raisons de leur geste et le geste en lui-même. Mais surtout, on s'attache à ces existences à la dérive pas suffisamment désespérées pour devenir elles-mêmes déprimantes ou pire... grotesque.

On a donc, comme d'habitude avec Nick Hornby, un roman léger mais pas idiot, emprunt de culture moderne, et rédigé grâce à un humour grinçant et merveilleusement british. Et comme d'habitude, un roman qui parle sérieusement sur le ton de la plaisanterie d'un problème de nos sociétés.

Thomas

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !