Chargement...
Chargement...

Allons à Lindon

no_media
Une actualité de David V.
Publié le 19/03/2016

Nous n'avions jamais reçu Mathieu Lindon à la librairie, du moins en tant qu'auteur puisqu'il se souvenait avoir interrogé l'écrivain David Grossman il y a de nombreuses années. La parution de Ce qu'aimer veut dire nous a décidés à, enfin, lui lancer une invitation. Mathieu Lindon, pour certains d'entre nous, c'est quelqu'un que nous lisons depuis longtemps, comme romancier et comme critique littéraire, quelqu'un de discret que l'on voit peu sur les plateaux de télévision. Son dernier livre qui convoque les fantômes de Michel Foucault, d'Hervé Guibert et de Jérôme Lindon,  des âmes familières qu'il ressuscite avec douceur, est de ceux qu'on ne lâche plus une fois que leur musique s'est insinuée en vous, sans doute parce que la vérité qui s'y déploie est respectueuse du temps passé et perdu. Livre sur l'amitié quand elle peut ressembler à l'amour, sur les livres quand ils se font et comment ils naissent, sur cette époque où la vie devenait plus fragile, Ce qu'aimer veut dire a rencontré une véritable audience. Pour preuve la salle remplie qui accueillit Mathieu Lindon : il nous a permis de filmer l'intégralité de sa conférence animée par Xavier Rosan. Nous vous invitons à la découvrir.

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !