Chargement...
Chargement...

Amour, quand tu nous tiens...

11581_amour-quand-tu-nous-tiens
Une actualité de Karine G.
Publié le 03/06/2014

push_65178058_dewambrechiesJuin 1952.

Dans quelques jours, Gilda Maurel, institutrice à  St-Mont-des-Pyrénées, aura 36 ans. Sa vie semble toute tracée d'avance, sage et prévisible. L'irruption de la passion va bouleverser son destin : la rencontre avec Luis, 20 ans, jeune, beau, d'origine espagnole, séduisant jusqu'à l'insolence. Sa première réaction est la fuite. Le jeune homme est trop beau, trop sûr de lui, trop parisien - tout son contraire - et surtout,  trop jeune... Il n'est que de passage dans cette bourgade, six mois à travailler dans l'étude de son oncle. Gilda fuit, mais il est patient. Elle va succomber tout en sachant que cela ne peut pas durer, le temps du bonheur est compté, tant que le désir le recouvre.

Je ne lui dis rien de cet amour. Je ne lui montre rien de cette folie. De cette douleur livide que je peux identifier comme de l'amour. C'est de l'amour.

Sur cette trame romanesque et tragique, l'histoire de Gilda prend une dimension poignante, qu'amplifie le contexte de la guerre d'Indochine. Le livre évoque le destin croisé des personnages, à travers les lettres du front qu'envoie Gilbert le frère de Gilda, celles que  Luis échange avec Pierre, son ami et confident, ou la correspondance qu'entretient Gilda avec son amie institutrice Anne-Marie, ainsi qu'avec sa mère - maîtresse femme ! - sans oublier le journal auquel Gilda confie ses états d'âme. Plus tard, son installation à Bordeaux prélude à une nouvelle vie, effacée, dans l'ombre de l'amour qui fut, aujourd'hui perdu. A petites touches qui sonnent juste, entre pudeur et sentiments, cet émouvant portrait de femme s'insinue doucement dans l'esprit du lecteur, pour finir par ne plus le lâcher...

L'auteur, Pascale Rousseau Dewambrechies, présentera son livre à la librairie jeudi 5 juin à 18 h dans les Salons Mollat. Nous serons au rendez-vous !

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !