Chargement...
Chargement...

Au scalpel

6240_au-scalpel
Une actualité de Véronique M.
Publié le 25/03/2016

Le blog polar accueille une nouvelle voix en la personne de Laura qui nous livre ici sa première chronique sur Les Lames de la terrible Mo  Hayder, paru cet été en Pocket.

Dans la petite ville de Bath en Angleterre, Lorne Wood, jeune adolescente belle et populaire, est retrouvée violée et assassinée. Zoé, jeune inspectrice de police au tempérament de feu et au lourd passé, est chargée de l’enquête avec son équipe et se démène pour découvrir la vérité, fonçant sur des pistes contestées par ses collègues. On suit parallèlement le quotidien de Sally, la soeur de Zoé, car sa fille Millie était une camarade de Lorne... Les deux soeurs se sont perdues de vue, suite à un événement tragique datant de leur enfance et qui plane tout au long de l'intrigue.   A travers l’enquête sur le meurtre de Lorne Wood, Mo Hayder nous peint le portrait de ces deux sœurs que tout oppose et qu'une lente descente aux enfers va réunir : après son divorce, Sally élève seule sa fille et, croulant sous les dettes, a accepté un poste de gouvernante chez un millionnaire dont la fortune cache bien des perversions.

Les lames  est un de ces romans dont on aime la première scène : un événement vient bouleverser la quiétude  ambiante, qui nous plonge immédiatement dans la noirceur et la densité de l’intrigue riche en fausses pistes et en rebondissements. Bref, tous les ingrédients réunis pour aboutir à un excellent polar. Mais c’est surtout après l’avoir refermé qu’on est frappé par la maitrise parfaite d’une intrigue sinueuse dont la terrible issue fait écho aux premières lignes du roman d’une manière autant magistrale qu’inquiétante. Nul doute que ce dénouement glaçant hisse ce thriller en tête des bons livres de la littérature policière.

Sombre et troublant, Les lames est donc surtout un de ces livres qui nous marquent longtemps après les avoir achevés. Et ce sont bien ceux-là les meilleurs, non ?