Chargement...
Chargement...

Australiennes

14072_australiennes
Une actualité de Emilie
Publié le 21/05/2015

saint phalleDe l'Australie, Catherine de Saint Phalle a choisi d'évoquer ses paysages majestueux, son climat inconstant, sa nature si belle qu'elle en est à couper le souffle.

Nous sommes à Brunswick, ville de la banlieue de Melbourne, et l'on suit une poignée de femmes  dont les vies semblent faire tout entier corps avec cette nature environnante : tenancière de bar, paysagistes, animatrice radio, les unes remuent la terre, les autres rêvent de donner naissance à un enfant, une manière pour chacune de tracer son sillage, de laisser son emprunte dans le monde. Collègues, amies rencontrées au hasard, Bernice, Mitali, Sarah et sa fille Mary forment avec la narratrice un petit cercle qui devient vite très intime. Il se noue au départ autour d'un tragique faits divers: Le viol de Jill Meagher, jeune animatrice, dont le décès bouleverse la communauté et ne cesse d'alimenter les conversations. Plus qu'un fil, c'est un nœud qui vient alors se créer entre ces femmes qui ne connaissent pourtant pas directement la victime mais qui se sentent tout de suite instinctivement concernées et comme renvoyées à leur propres blessures.

Se libérer de ses angoisses, faire la paix avec le passé, avancer coûte que coûte, voilà ce qui va mobiliser nos héroïnes. D'hommes finalement il en sera peu question ici, ces derniers brillant par leur absence : l'un a disparu au bord du désert, un autre a perdu la mémoire.

Avec Sous un ciel immense (éditions Sabine Wespierser), Catherine de Saint Phalle construit un roman émouvant, charnel, qui nous colle à la peau, bref qui nous touche au plus profond de nous-mêmes.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !