Chargement...
Chargement...

Berlin : un objet, un auteur, une histoire. Le poète Eric Sarner se prête à notre petit jeu!

no_media
Une actualité de Anaïs
Publié le 06/12/2014
En mai dernier, la librairie Mollat est partie à la rencontre des auteurs français vivant à Berlin. Après avoir lu leurs œuvres et sauté dans un avion, nous les avons interviewés, camera en main, afin de mener l'enquête : pourquoi Berlin ? depuis quand ? cette ville imprégnait-elle désormais leur travail ? Comment leurs livres étaient-ils reçus des deux côtés de la frontière ? Afin de nous aider à mieux comprendre cette ville en mutation et le rapport qu'entretiennent nos expatriés avec elle, nous leur avons proposé un petit défi : nous présenter un objet leur appartenant qui incarnerait, pour eux, Berlin. Les auteurs ont joué le jeu, et grâce à cette contrainte, nous avons touché d'un peu plus près ce qui faisait de Berlin une ville fascinante. Eric Sarner, poète cosmopolite et auteur de Coeur chronique au Castor Astral nous a reçu dans son atelier en plein cœur de l'Acud, un centre culturel underground du quartier Mitte et nous raconte l'histoire des objets qui incarnaient, à ce moment-là pour lui, Berlin. http://youtu.be/Por6V2zkamc  

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !