Chargement...
Chargement...

Bois-brillants et canoës

12145_bois-brillants-et-canoes
Une actualité de Rayon Littérature
Publié le 11/08/2014

CVT_Dans-le-grand-cercle-du-monde_3654Une fois encore, Joseph Boyden fait honneur à ses origines puisque Dans le grand cercle du monde dépeint l'univers intrépide et passionnant des indiens d'Amérique. Ce Canadien de sang écossais, irlandais et indien a établi son thème de prédilection dès ses premiers romans et ne se lasse pas de nous immerger dans le quotidien de ces hommes et femmes nommés "sauvages".

Le thème est beau, les décors somptueux et l'on rêve secrètement de faire partie des Wendats qui se suffisaient à eux-mêmes avant que les chrétiens du Nouveau-Monde ne s'obstinent à vouloir les évangéliser.

L'histoire, qui débute à la fin du XVIIe, est relatée par trois voix. La première est celle de Oiseau, un vieux sage mais puissant guerrier qui veille au grain et voit d'un œil méfiant (à juste titre) l'arrivée des hommes blancs. La seconde s'élève d'un homme de foi, un jésuite Français parti en mission pour rallier à sa cause spirituelle le plus grand nombre de ces indiens qui, selon lui, vivent dans le "péché" et finiront en enfer s'ils n'adhèrent pas au Grand Génie. La dernière voix est celle de Chutes-de-neige, une enfant sauvage et vindicative, adoptée de force par Oiseau qui a massacré sa famille sous ses yeux. Le talent de Boyden réside principalement dans son aptitude à dissocier les récits et à les adapter exactement au langage, aux pensées et interrogations de ses trois personnages. Ces points de vue divergents engendreront des situations parfois cocasses pour notre plus grand bonheur. Par exemple, lorsque Oiseau qualifie de "tic nerveux" le signe de croix que le religieux exécute à différents moments de la journée.

Ceci dit, les âmes sensibles sont priées de s'abstenir...Les scènes de torture sont fréquentes, particulièrement cruelles et savamment détaillées et si Boyden s'inspire de faits réels, il n'en oublie pas de laisser une grande place à son imagination.

Un roman à corps et à cris, un roman qui explore des thèmes aussi variés que l'amour, l'amitié, la vengeance, le pardon, la trahison...le tout dans une ambiance mirifique et mystique. A découvrir absolument!!

Sarah

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !