Chargement...
Chargement...

Ca commence comme un simple dîner...

7445_ca-commence-comme-un-simple-d-ner
Une actualité de Anaïs
Publié le 25/03/2016

Vous êtes hollandais. Vous êtes un homme dans la quarantaine, très amoureux de votre femme avec qui vous avez eu un fils, adolescent aujourd'hui, un gentil garçon mais pour qui votre femme se fait ce soir un peu de souci.

Ce soir, vous avez rendez-vous avec votre frère.

Votre frère est célèbre.

Votre frère est dans la politique.

Votre frère est inscrit à un club d’œnologie.

Homme affable, votre frère est non seulement célèbre, mais populaire. Marié à une femme splendide, votre frère aime se réfugier avec elle et leurs deux enfants dans leur maison de vacances en France.

Vous haïssez votre frère.

Mais ce livre ne tient pas tout entier sur cette découverte, ou sur le dégoût que vous inspire vos congénères ou encore vos remarques sur cette soirée.

Non, ce livre tente d'explorer l'âme d'un père dont le fils vient de commettre un acte de violence inouï.

Un portrait au vitriol de nos familles bien pensantes.

UNE CLAQUE !

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !