Chargement...
Chargement...

Catulle dans l'ombre

898_catulle-dans-l-ombre
Une actualité de David V.
Publié le 09/05/2013

Le tunnel de Saint-Germain-en-LayeSerons-nous les seuls à fêter cet étrange anniversaire ?  Il y a cent ans jour pour jour disparaissait l'étonnant Catulle Mendès, auteur prolixe dit "fin-de-siècle", né à Bordeaux en 1841 (une plaque existe toujours en bas du Cours Victor-Hugo) et riche d'une prodigieuse bibliographie d'où méritent de surnager des récits où son esthétique et sa plume acérée témoignent d'un vrai tempérament. L'Université de Bordeaux III lui consacrera d'aileurs un colloque cet automne. Et comme cet homme avait dans le dessein de passer à la postérité d'étrange façon, que le macabre ne lui était pas étranger (c'était d'époque), on ne se privera donc pas de raconter sa fin, digne d'un conte cruel de l'époque. Notre homme termina en effet ses jours un 7 février au fond d'un tunnel de chemin de fer près de Saint-Germain-en Laye : c'est là qu'on le retrouva, raide mort, au matin, tombé sans doute de son wagon en imaginant être arrivé à destination…Loufoque mais terrible…Reste que l'homme a encore quelques beaux morceaux à nous présenter et qu'il ne faut pas hésiter à aller les chercher où ils se trouvent : dans les vastes allées silencieuses du cimetière des auteurs négligés et oubliés.

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !