Chargement...
Chargement...

Ceci n'est pas un roman d'amour

13389_ceci-n-est-pas-un-roman-d-amour
Une actualité de Marilyn
Publié le 07/01/2015
lovestar-l-572108Qui n'a jamais eu peur des progrès de la technologie et surtout de l'influence qu'ils peuvent provoquer sur la nature ou sur notre vie ? Au début de ce roman, les ondes internet surchargent l'air au point de dérégler le mode de fonctionnement des animaux, incitant par exemple une espèce de papillons rouges à migrer vers le nord et non vers le sud et de recouvrir l'Arctique d'une belle couleur vermillon. Une seule solution pour ne pas que des milliers d'espèces succombent : LoveStar. LoveStar (éditions Zulma) est bien évidement un roman d'anticipation dans lequel l'homme a su garder son avancée technologique tout en respectant les principes de l'écologie, mais à quel prix ? Si, à première vue, on peut s'amuser de la possibilité de suivre une émission de télévision sur une lentille de contact ou parler à un interlocuteur sans téléphone, nous n'en sommes pas moins effrayés par l'attitude des gens qui n'hésitent pas à se faire embaucher par des multinationales pour crier des messages publicitaires aux passants ou à rembobiner leurs enfants quand ceux-ci n'ont pas grandi comme il le fallait. Indridi en fait partie. Tout d'abord élevé par des parents démissionnaires désirant réparer leur erreur, le jeune garçon naîtra de nouveau avec cette menace d'être remplacé par un autre lui, le rendant certes gentil mais incapable de se rebeller. Paradis ou Enfer ? Le roman d'Andri Snaer Magnason est une curiosité que l'on ne peut pas lâcher, une fenêtre ouverte sur un futur intriguant qui ne peut bien évidemment pas perdurer dans ces conditions. En revanche, d'une petite graine peut naître la vie, mais encore faut-il lui laisser le temps de pousser. Un roman incroyable qui ne manquera pas de vous bouleverser.

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !