Chargement...
Chargement...

Cent têtes

2548_cent-tetes
Une actualité de David V.
Publié le 19/03/2016

Portraits pour un siècleAux incrédules qui doutaient quand nous annoncions, un rien commerçants, que le catalogue du Centenaire Gallimard dirigé par Alban Cerisier dans le cadre de l'exposition à la Bibliothèque Nationale de France, allait très vite se trouver en rupture, nous avons pu prouver que nous ne trompions pas et qu'en un rien de temps ce très bel ouvrage s'est évaporé des librairies, condamnant les libraires à regretter à voix haute cet épuisement si prompt,  et nous invitons sans délai les mêmes à ne pas trop hésiter devant l'autre ouvrage édité pour l'occasion, Portraits pour un siècle co-édité par Gallimard et Roger-Viollet qui rassemble cent portraits des grands noms de la maison de l'ex-rue Sébastien-Bottin désormais appelée rue Gaston-Gallimard, auteurs célèbres saisis en noir & blanc (sauf Hervé Guibert, Simone de Beauvoir, Junichiro Tanizaki et Georges Duby qui ont droit à la couleur, le rouge de la tenue de Mme de Beauvoir s'accordant parfaitement à son rouge à lèvres) au sommet de leur notoriété, photos accompagnés de textes rares (poèmes, lettres, discours, extraits) qui nuancent ce qu'une vision photographique a de définitif. Les écrivains sont-ils des cabotins, y compris ceux que l'on croit adepte de la formule de Kafka reprise par Alain Jaubert dans sa préface : "La photographie concentre le regard sur le superficiel" ? Mettent-ils en scène le lieu de la prise en laissant au photographe, très sensible à son copyright comme si c'est lui qui façonnait ses sujets, l'illusion qu'il est la maître des lumières ? Ces photographies leur rendent-ils justice ? On parcourt ce livre à la recherche de l'écrivain aimé, du regard pétillant ou éteint, de la jeune mèche folle d'un timide devenu une institution. On néglige ceux qu'on n'a pas lu. On réalise surtout que sous la couverture de la N.R.F. tous les plus grands se sont rassemblés, certains que la postérité serait beaucoup plus bienveillante sous ces trois lettres. Alors, amis fétichistes, collectionneurs, ne tardez plus, dans un an, il n'y en aura plus.

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !