Chargement...
Chargement...

Ces m'Ohl-là c'est M.Ohl là.

1184_ces-m-ohl-la-c-est-m-ohl-la
Une actualité de David V.
Publié le 24/08/2013

Michel Ohl auquel nous n'accolerons cette fois-ci aucun adjectif, son patronyme seul suffisant à définir sa grandeur, est un fidèle de ce blog qu'il ausculte sans ménagement et sans regretter aucunement la proposition que nous lui avions faite de disposer du sien (et que nous renouvelons encore une fois, sans illusion...). La Poste a déposé ces jours-ci un courrier adressé à "Ces mots-là, c'est Mollat", événement rarissime, et il était signé de cet auteur auquel on consacrera, le moment venu, avec le financement des PTT  dont il est un des meilleurs clients, un musée de "mail-art". Cette pièce exceptionnelle, dont nous laisserons à chacun le soin de faire l'exégèse, vous est donc proposée ici, parce que nous sommes partageurs, on ne se refait pas.

Ces m’Ohl-là c’est M.Ohl là. (recto)

Verso

Pour finir, et inciter aussi les curieux et autres explorateurs, une citation du Grand Ohl, phrase hors contexte tirée d'un livre qui en est plein :

"je me comprends à moitié, l'autre moitié vous incombe, je me comprends"  Pauvre cerveau qu'il faut bercer. Le Castor astral, 2006

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !