Chargement...
Chargement...

Cheyenn de François Emmanuel

3246_cheyenn-de-francois-emmanuel
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 19/03/2016

Sam Montana-Touré, alias Cheyenn, est un mystère pour quiconque s'intéresse à lui ou à sa vie. Tout d'abord, et même si ses vêtements induisent en erreur, il n'est pas natif américain, mais métisse. Contrairement à beaucoup de sans-abris, il n'est pas seul au monde, mais a des amis et une famille. Son temps, il le passe à collecter divers objets ou à écrire d'obscures poèmes qui n'ont de sens que pour lui. Dans un premier documentaire, le narrateur de ce récit filme par hasard Cheyenn avec une drôle d'expression sur le visage. Cette séquence, qui dure moins d'une minute, va le hanter le jour où il apprendra sa mort. C'est un meurtre, mais quel serait le mobile ? À qui profiterait la disparition d'un SDF ? Et surtout qui cela intéresse ? Afin de lui redonner une identité, le cameraman projette de réaliser un second film sur celui qu'il n'a pourtant jamais connu. Pour son dernier roman, François Emmanuel s'attaque à un sujet difficile ; à tous ces gens que nous croisons tous les jours, dont les visages nous sont familiers, mais que nous n'aborderons jamais. Ce livre est le reflet de ce qui attend, malheureusement, celui qui n'a d'autres choix que d'aller vivre dans la rue : violence, pauvreté, folie... Quatrième roman de François Emmanuel, Cheyenn  vient de paraître aux éditions du Seuil.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !