Chargement...
Chargement...

Concours 10-18 Grands détectives : J-4 !

9973_concours-10-18-grands-detectives-j-4
Une actualité de Véronique M.
Publié le 26/03/2016

Après la découverte la semaine dernière de la relève du polar victorien par Ann Granger, digne héritière d'Anne Perry avec Un intérêt particulier pour les morts, cette ultime ligne droite avant la fin officielle du concours 10-18 Grands détectives fait cap au Sud. A priori, rien à voir avec le style à l'anglaise ?

Notre dernier coup de coeur, Le mystère de Roccapendente nous transporte dans la Toscane en 1895, mais le lecteur amateur de suspenses à la fois classiques dans l'intrigue et original dans la forme sera servi comme un prince, voire comme le baron italien qui donne son nom à ce polar historique et gastronomique qui ravit les papilles et ravive les instincts d'investigation des plus gourmands et futés des enquêteurs. Ces deux qualités se trouvent réunies en la personne de Pellegrino Artusi, véritable fondateur de la tradition de la cuisine italienne à la fin du XIXème siècle, et connu pour avoir recueilli en une "bible" qui porte son nom (La science en cuisine et l'art de bien manger ou autrement appelé "l'Artusi") les trésors culinaires d'un pays qui vient de s'unifier. En reprenant le topos du meurtre en chambre close décliné depuis le siècle dernier par les auteurs de mystery, l'écrivain Marco Malvaldi se situe dans la lignée de ses aînés tout en mêlant aux saveurs de la cuisine d'antan (ses recettes sont reprises en guise de dessert) une pincée d'humour bien relevé puisque de nombreux clins d’œil à l'Italie actuelle en guise de comparaison se dégustent aussi... Qui a tué le majordome empoisonné et enfermé dans le cellier du château toscan alors que Pellegrino et d'autres convives viennent y passer un séjour ? Les nobles hôtes et les invités ont tous une bonne raison d'avoir commis ce meurtre, y compris Artusi lui-même suspecté... Honnête, grand lecteur de Conan Doyle, sa gourmandise et sa pertinence vont se mettre au service d'une vérité bien entendue révélée à la toute fin du roman, tel un coup de théâtre savamment préparé par un enquêteur amateur qui a toujours un temps d'avance sur le lecteur piégé avec délice(s) !

Depuis 30 ans, les romans policiers historiques de cette collection nous convie à la table de héros hauts en couleurs parmi toutes les périodes et latitudes imaginables, exception faite de l' Amérique du Nord et du Sud, territoires plutôt empruntés par l'excellente collection "Domaine policier" chez 10-18 . En compagnie des "grands détectives", le lecteur peut voyager du reculé et civilisé VIIIème siècle en Chine avec le juge Ti popularisé par le pionnier de la collection Robert Van Gulik aux années 1970 en France, en compagnie de Séraphin Cantarel, le héros de Jean-Pierre Alaux ; du Bostwana contemporain avec la truculente détective Precious Ramotswe, en passant par le Moyen-Age plus ou moins lointain (Kate Sedley, Laetitia Bourgeois, Peter Tremayne, Viviane Moore, Paul Doherty...) ou la fin du XIXème siècle imaginé par exemple par Anne Perry, Ann Granger, Irène Chauvy, Jason Goodwin, Boris Akounine, Frank Tallis, puis le début du siècle dernier notamment recrée par Odile Bouhier, Brigitte Aubert, Ann Featherstone, Fabrice Bouland,... rien n'échappe à la sagacité des "Grands détectives" !

Le succès des séries mettant en scène des personnages historiquement authentiques ne semble pas se démentir, comme si cet effet de réel rendait plus saisissant le tableau de l'époque décrite :  la saga du duo Oscar Wilde/Conan Doyle, véritables amis de leur vivants et réunis pour des enquêtes fictives nous font immanquablement penser à des nouveaux Sherlock et Watson, humour anglais en prime avec le piquant esprit dandy du poète Wilde si bien restitué. Le sixième volet vient d'ailleurs d'être publié : Oscar Wilde et mystère de Reading.

Le 4 octobre, tous les mystères seront dissipés en compagnie de la reine de la collection Grands détectives, puisque la célèbre Anne Perry viendra annoncer et remettre les prix aux gagnants du concours organisé à l'occasion des 30 ans de la collection. Vous n'avez plus que 4 jours, jusqu'au 28 septembre (jour de clôture officielle du jeu) pour donner vos réponses aux 6 indices photos et vidéos soit en glissant votre bulletin dans l'urne à l'entrée du rayon polar, soit en jouant sur notre page concours Mollat bouge.

Bonne enquête à tous et rendez-vous le vendredi 4 octobre à 16h au 91 de la rue Porte-Dijeaux pour vous compter peut-être parmi les grands détectives !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !

Emilie (118)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?