Chargement...
Chargement...

Dalghren Wallace prend la mouche...

2308_dalghren-wallace-prend-la-mouche
Une actualité de Emma Foucher
Publié le 18/03/2016

tenuto2.jpgDalghren Wallace a troqué le ballon ovale pour une canne à pêche. Après une grande carrière de footballeur américain, il se reconvertit en guide de pêche dans le Montana, dans le ranch du Carved L, sous les ordres du grand Fred Lather. Après cette vie mouvementée où il marquait des "touchdown" pour son équipe, il devient amoureux et inconditionnel de pêche à la mouche et adorateur de ruisseaux.

Sauf que ce n'est pas une truite qui pointe le bout de son nez ce jour là, mais un cadavre, dont le sang se répand dans les eaux de la rivière. Elden Elderberry, un homme venu passé du bon temps avec sa femme, est mort alors que Dalghren avait le dos tourné. De cet évènement qui vient troubler le flot paisible de la nature, naît une foule de rebondissements dans lesquels Dalghren sera le premier concerné. D'abord accusé du meurtre d'Elden, il se retrouve bouc-émissaire de groupe éco-terroristes, de milices néo-nazies, et se retrouve prisonnier de combats féroces entre les propriétaires de tous les ranchs environnants. Il n'aura d'autres choix que de mener sa propre enquête avec son caractère bien trempé, son ironie mordante (le roman promet de bons éclats de rire), et son physique de brute épaisse qui peut s'avérer très convaincant pour faire parler les crapules.

La rivière de sang est un premier roman qui lie grands espaces et détails sanglants à merveille. Dans une ambiance hors du commun, Jim Tenuto fait des étincelles, perd le lecteur dans des fausses pistes jusqu'au bout, avec une scène finale qui vaut le détour. Le moindre détail a son importance, si bien qu'au terme de votre lecture une envie féroce vous prendra de relire certains passages clés, pour vous replonger dans l'affaire Elden Elderberry.

Un grand premier roman qui, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, ouvre le cycle "Dalghren Wallace" dont le second volet ne saurait tarder...

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !