Chargement...
Chargement...

Death is not the end

1506_death-is-not-the-end
Une actualité de Olivier
Publié le 16/03/2016

gifford-imagination.jpgBarry Gifford, ça vous rappelle quelque chose ? Collaborateur de David Lynch à ses heures (il a scénarisé Lost Highway), son nom évoque surtout la série Sailor et Lula, composée de personnages déroutants et "exotiques" - Perdita Durango, Marcello Zyeux Fous ou encore Johnny, détective mélancolique éperdument amoureux de la mère de Lula.

Ultime épisode de la saga Sailor et  Lula, L'imagination du coeur se présente comme  un road movie du troisième âge : Lula et sa vieille copine Beany, octogénaires averties, décident d'aller rendre visite à Pace Ripley, fils du couple mythique et installé à la Nouvelle-Orléans. Pour le rejoindre, nos deux vieilles complices traverseront la Louisiane,  ravagée par le récent passage de l'ouragan Katrina.

L'univers de Barry Gifford se raconte difficilement, car se mêlent à la narration impressions furtives, digressions subtiles et dialogues improbables (les considérations de Beany quant à Eroll Flynn sont croustillantes, entre autres échanges à la fois cocasses et géniaux !), dans une ambiance oscillant entre onirisme glacé et bouffées de violences.

court extrait d'une interview rue 89 :

"Le cinéma a-t-il changé votre travail littéraire ? Non. Mon écriture a changé le cinéma."

Nous nous permettrons de conclure  par cette sentence...

sailorlulacine.jpeg