Chargement...
Chargement...

Derrière l'abattoir

ALBERTJEAN-COUVERTURE-final.jpg
Une actualité de Sylvain
Publié le 04/12/2018
Non content de rafler le Prix de Flore 2018 pour l'hilarant « Anatomie de l'amant de ma femme » de Raphaël Rupert, les éditions de l'Arbre Vengeur continuent leur travail d'exhumation de chefs-d’œuvre de la littérature française de l'entre deux guerre.

À l'heure des commémorations de l'armistice de la première guerre mondiale, les éditions de l'Arbre Vengeur ont eu la malice de rééditer pour la première fois depuis sa parution en 1923 un petit livre qui fit grand bruit lors de sa sortie.

Polygraphe invétéré (pièces de théâtre, romans, poèmes et nouvelles), Albert-Jean (1892-1975) fut un homme de lettre respecté de son vivant avant d'être peu à peu oublié.

Derrière abattoir raconte l'histoire méconnue des morts inutiles, de ceux dont le sort fut plus absurde que celui des appelés : malades, réformés en temps de paix, éclopés du civil, tous victimes de la vox populi qui traqua toutes formes de planqués et que l'on appela les « récupérés ».

Véritable chef-d’œuvre inconnu, ce livre incisif nous rappelle que les vrais héros de la grande guerre ne sont pas ceux qui ont donnés leurs noms à des boulevards mais bel et bien ceux qui sont morts pour rien. Vous ne sortirez pas indemne de cette lecture.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (131)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (126)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !