Chargement...
Chargement...

des faits, jamais de défaites

2352_des-faits-jamais-de-defaites
Une actualité de David V.
Publié le 24/11/2014

Marcel CohenLes lecteurs de Marcel Cohen ne doivent pas être nombreux mais ils sont fervents et se reconnaissent, ils militent avec patience et passion pour cet auteur qui est discret et se signale dans des publications parfois confidentielles ou des revues. Heureusement Gallimard veille et publie avec une irrégularité rassurante des volumes sobrement intitulés Faits dont le troisième et nous dit-on (mais on ne veut pas le croire) dernier vient de paraître sous la couverture blanche. Le titre dit bien de quoi il s'agit et il nous trompe aussi car derrière ce simple mot se dissimulent des hommes, des femmes, des histoires, des livres, des rencontres, des anecdotes, des rumeurs, parfois des statistiques chargés de provoquer en nous une résonnance, un trouble, une correspondance, une brèche, en somme un sens, une direction que nous emprunterons quelques instants. Marcel Cohen accumule depuis des années ces expériences, ces épiphanies qui valent parce qu'elles peuvent être transmises sans pathos, et nous les restitue avec une langue économe où le sujet paraît s'effacer devant ce qu'il nous apprend. Il s'agit en effet souvent d'"un homme" et de qui lui est arrivé, de ce qu'il a entendu, de ce qu'il a appris. Dans le troisième opus, il est de nouveau question de mers et d'océans, de ces containers qui reviennent flotter dans l'oeuvre de l'écrivain qui connaît bien la marine marchande, il est question d'aburde et de beauté, d'étrangetés ; Paul Celan revient nous hanter par le tictac de sa montre dont Marcel Cohen nous raconte le périple et le destin. Ne lisez que ce "fait"-là et vous serez conquis, vous vous demanderez pourquoi avoir tant attendu pour découvrir la prose calme et riche d'un de nos grands écrivains, méconnus comme il se doit. Faites-en l'expérience, elle durera quelques minutes et peut se réaliser accoudé au pilier de la librairie : les faits se pencheront ainsi sur vous qui aurez gagné un instant de grâce et d'intelligence, la plus belle, celle qui brille comme un long feu.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?