Chargement...
Chargement...

Des premiers romans, II

12042_des-premiers-romans-ii
Une actualité de Rayon Littérature
Publié le 24/09/2014
Suite de notre recension des premiers romans de la rentrée 2014, avec des noms connus et d'autres qui le sont moins... carrère d'encausse   Marina Carrère d’Encausse  Une femme blessée  chez Anne carrière Marina Carrère d’Encausse est un visage connu des amateurs de petit écran qui apprécient cette spécialiste de la santé, sujet qui lui a permis d’écrire bien des livres pour le grand public. La tentation était grande de céder au vertige de la littérature, surtout quand on est la sœur d’un véritable écrivain, lui aussi présent à la rentrée, Emmanuel Carrère (qui n’est pas d’Encausse) et d’une Académicienne. Livre exotique qui nous transporte au Kurdistan irakien, Une femme blessée s’intéresse aux crimes d’honneur comme celui qui a été commis contre Fatimah, coupable de porter un bébé impur et donc brûlée. C’est sa fille, la seule à lui rester fidèle, qui racontera sa terrible histoire. http://youtu.be/oUwGcsWu5_o Patrick Wald Lasowski  La terreur  au Cherche Midi Où comment se lancer dans le roman quand on a derrière soi l’impressionnante bibliographie d’un spécialiste du XVIII° siècle (il enseigne à Paris VIII). C’est dans les bas-fonds de la Révolution que P.W.L. nous entraîne, au cœur de la Terreur qui n’épargna personne mais d’où la Justice si abondamment convoquée fut très absente pour les gueux. La mort de cinq catins va inciter le commissaire Grand-Jacques qui, malade, n’a plus grand-chose à perdre, à faire la lumière sur ce ténébreux fait divers. Claude Jorda  Nous choisirons Ithaque  chez Confluences Antoine Malaurie (hommage à l’ethnologue ?), un diplomate d'origine algérienne à la retraite, vit désormais au Nord de l’Espagne. Il reçoit un jour une lettre d'Algérie écrite par une dénommée Zohra. C'est le point d'un départ d’un long retour en arrière du New York des 50’s  au Berlin de la chute du Mur en passant par Alger, Annaba ou Prague. Un premier roman voyageur. http://youtu.be/3jyUrrNM6xQ Mathieu Carlier  Le cortège des épileptiques  chez Daphnis & Chloé Des paysages blancs à n'en plus finir, un lac et une prostituée à atteindre à tout prix pour pouvoir enfin se reposer: Victor et Girodet subissent la faim et le froid dans un décor de fin du monde. Mais qui sont-ils et comment en sont-ils arrivés là ?  Etienne Guéreau  Le clan suspendu   chez Denoël Quelle curiosité que ce clan suspendu ! Vous y découvrirez un peuple vivant dans les arbres, pratiquant des rites stricts et trouvant leur nom dans la tragédie de Sophocle, Antigone. Au début de ce roman, Ismène sort de l’enfance pour devenir femme. Elle commence à s’apercevoir des changements de son corps et de son comportement vis-à-vis des garçons et surtout de Polynice, devenu lui aussi jeune homme et donc prêt à partir à la chasse sur la terre ferme. Cette activité, essentielle pour la survie de la tribu, n’est pas sans risque car une terrible menace pourrait les surprendre à tout moment. Pour son premier roman, Etienne Guéreau, philosophe de formation et musicien de profession, nous entraîne dans un univers merveilleux où il faut souvent aller au-delà des apparences pour découvrir la vérité. Terriblement addictif. https://www.youtube.com/watch?v=26Q4OVgeaWc

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !