Chargement...
Chargement...

Des premiers romans, VI

12050_des-premiers-romans-vi
Une actualité de Rayon Littérature
Publié le 10/09/2014
Petite, moyenne ou grande maison d'édition, aucune n'hésite à lancer dans le grand bain où les places sont fort chères ses poulains pleins d'enthousiasme... courtes toute ressembalnce Franck Courtès  Toute ressemblance avec le père   chez Lattès    Auteur remarqué d’un premier recueil de nouvelles paru chez Lattès, Franck Courtès est photographe de métier. Une autre histoire de deuil dans cette rentrée littéraire avec l’après-vie d’une famille qui tente de continuer après la mort du père, la veuve magnifiant le disparu pendant que ses enfants s’éloignent, l’un dans la séduction et ses mirages, l’autre dans le voyage. https://www.youtube.com/watch?v=Ec1RpIMWClU Frédéric Monneyron  Dossier diplomatique  chez Michel de Maule Premier roman d’un sexagénaire qui a beaucoup écrit, notamment des essais sur la mode, Dossier diplomatique navigue en eaux troubles puisqu’il y est question de jeux érotiques et de séduction, de crimes et d’affaires d’état. Benjamin Prouvost  Bella Casamance  chez Michel de Maule Avocat outre-Atlantique puis à Paris, Benjamin Prouvost a changé de voie pour s’intéresser à la restauration. A 34 ans il signe son premier livre. Laure apprend tard, trop tard, que la fille de la cuisinière avec qui elle partageait ses jeux d’enfants en Casamance est sa demi-sœur. Elle fait la promesse à sa mère de retrouver cette Bella enfui en Amérique. http://youtu.be/U-EMmrf3W9A Jean-Pierre Orban  Véra  au Mercure de France Editeur (chez Vents d’ailleurs) d’origine belge, il est déjà connu pour ses livres de théâtre et de jeunesse. Si Véra est un roman anglais, il est néanmoins traversé par la figure d’une fille d’immigrés italiens qui va se laisser attraper par les mirages fascistes venus de la péninsule et qui ont gagné l’île. Naïve et emportée, partagée entre ses deux langues, elle oscille, elle perd le nord et le sud. Chaque chapitre nous installe dans un lieu différent, que ce soit à Londres, à Rome ou à Paris, lieux hantés par cette Véra qui recherche une vérité qui échappe plus qu’elle n’apparaît. http://youtu.be/pLblF4hG1bk Fiston Mwanza Mujila  Tram 83   chez Métailié Né en république démocratique du Congo en 1981, ce jeune auteur de théâtre et de poésie vit désormais en Autriche. Dans ce roman tourbillonnant qui se concentre sur un lieu haut en couleurs, le Tram 83, un carrousel de personnages défile dans ce quartier général de la mouise et de la joie sur lequel il faut régner. Pays imaginaire qui rassemble toutes les folies et les poésies d’un continent, le lieu voit défiler la faune interlope, les touristes à la recherche de frissons et le peuple toujours prêt à une bonne émeute. Tout cela sous l’oeil de Lucien l’écrivain qui réalise qu’en fuyant sa contrée il a gagné un pays de cocagne et d’ennuis. Anne-Véronique Herter  Zou !  chez Michalon Anne-Véronique Herter partage son temps entre sa famille, son travail et ses passions pour la plongée et la Bretagne, lieu de son premier roman qui nous installe dans la belle demeure de famille qu’il faut abandonner avec ses traces, ses habitants morts mais toujours présents, comme le frère inconnu dont le fantôme paraît rôder dans la bouche de son aïeule qui en parle à la jeune Chance, l’héroïne de ce chant de l’adieu que traversent des émotions venues de loin. Gauz  Debout-payé au Nouvel Attila Diplômé en biochimie mais sans-papiers, Gauz est photographe, documentariste, et directeur d’un journal économique satirique en Côte-d’Ivoire. On lui doit le scénario d’Après l’océan, film sur l’immigration des jeunes Ivoiriens. Debout-Payé met en scène Ossiri, étudiant ivoirien obligé de se faire vigile parce que sans papier. Le livre se veut le chant pour honorer la figure du père, lui-même vigile, celle de la mère, celle de toute une communauté, les Africains de Paris racontés dans leurs singularités, leurs souffrances et leurs différences. Satiriste, percutant, attentif, le héros du livre parle d’autant plus qu’en acteur muet du monde marchand contemporain il voit ce que l’on croit lui cacher, il observe, il raille, faisant de ce livre le curieux mélange d’un documentaire et d’un récit à l’insolente subjectivité assumée. https://www.youtube.com/watch?v=tpK8XGnFZKk

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !