Chargement...
Chargement...

Des vies et des livres #5

Des vies et des livres #5
Une actualité de Marilyn
Publié le 08/08/2016
L’été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c’est l’occasion de lire différemment, de découvrir ce qui demande du temps et l’esprit libre. Voici les livres qui pour nous ont constitué de petites révolutions littéraires et personnelles, nous pourrions dire « nos livres préférés...
Que nous ayons eu la passion de la lecture dès notre enfance ou plus tardivement, les livres nous ont marqués chacun différemment. Ils nous ont appris, construits, fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui et nous tenions à vous les faire partager.


Max et les Maximonstres
Max et les maximonstres est le premier livre que je me souviens avoir lu seule. Je l'ai lu et relu au point que les pages menacent de s'envoler. Au bout d'un moment, je l'ai lu à l'envers en imaginant que Max vivait sur l'île aux monstres depuis le début.
   
Charlie et la chocolaterie Roald Dahl m'a donné le goût de l'imaginaire grâce à tous ses personnages, des enfants à qui il arrive toujours des aventures incroyables. Le bon gros géant m'a permis d'apprendre comment on fabriquait les rêves, James et la grosse pêche qu'on pouvait faire du plus petit endroit son foyer et surtout Charlie et la chocolaterie... et bien... à m'empiffrer de chocolat.
   
ça de Stephen King A 12 ans, je dévorais les livres de Stephen King. Simetierre, Cujo, Misery et Shining m'ont empêché de dormir, mais Ça est celui que j'ai relu trois fois, le matin, le soir, en marchant, (hum), en cours. Serait-ce à cause de ce livre que je déteste les clowns ?
   
Splendeurs et misères des courtisanes Pendant mon apprentissage en librairie, j'ai lu beaucoup de classiques, notamment Splendeurs et misères des courtisanes qui m'a permis enfin d'apprécier ce que je haïssais à l'école. Que de beauté, tant dans l'histoire que dans le style ! Un jour - quand le temps s'arrêtera - je lirai l'intégralité de La comédie humaine.


J'aurais souhaité finir cette liste par un roman contemporain, mais il y en a tant que le choix est difficile. Comment départager des lectures qui m'ont été si précieuses ?
Me vient à l'esprit Le chemin du serpent de Torgny Lindgren, L'homme-dé de Luke Rhinehart ou plus récemment La maison dans laquelle de Maryam Petrosyan. Puis, je pense qu'il devrait y figurer obligatoirement au moins un Eric Chevillard, Juste ciel ou Du hérisson par exemple. Non, c'est impossible. Dans quelques années... peut-être.

Bibliographie

Pour en savoir plus

Des vies et des livres #4

L’été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c’est l’occasion de lire différem...

Des vies et des livres #3

L’été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c’est l’occasion de lire différem...

Des vies et des livres #2

L’été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c’est l’occasion de lire différem...

Des vies et des livres #1

L'été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c'est l'occasion de lire différem...

1

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !