Chargement...
Chargement...

Deuxième salve

1589_deuxieme-salve
Une actualité de Karine G.
Publié le 16/03/2016
C'est aussi la rentrée polar pour les nouveautés en format poche !
 
homme.gif
Petit tour d'horizon des dernières parutions, il y en a pour tous les goûts ! Notre petit chouchou est le titre de R. J. Ellory Seul le silence que nous avons ardemment défendu en grand format et qui sort dans la collection Livre de Poche. Dès la première semaine, il se classe dans le top 10 des meilleures ventes de la librairie en format poche et nous sommes ravis de rencontrer son auteur lors de sa venue à la librairie le 29 septembre pour sa deuxième parution chez Sonatine, Vendetta (que je suis en train de lire et... d'adorer) . Nous lui avions déjà consacré tout un blog, cliquez ici pour en savoir plus.
Après Dans les bois paru en mars dernier, la septième enquête du célèbre Myron Bolitar devrait ravir les fans de la série et du sens du suspense toujours savamment dosé par Harlan Coben : pour ceux qui attendaient la sortie en format poche, sachez  seulement que l'entraîneur sportif dans Mauvaise base (Pocket) tente d'oublier ses déboires sentimentaux (voir Promets-moi, le précédent ) tout en tentant de porter secours à son associée Esperanza.
 Pour les fans du style Coben, nous ne saurions que vous recommander le dernier thriller de Patricia MacDonald, à savoir Rapt de nuit  (collection Livre de poche) car le rythme en est tout aussi haletant (grâce aux multiples coups de théâtre) tout en distillant une touche d'humour et de féminité bienvenue dans ce monde infernal...
 Les amateurs de frissons ne seront pas en reste avec le dernier Richard Montanari, Funérailles (Pocket) dont le Figaro Magazine a très bien résumé l'ambiance : "un polar pur, dur et noir comme le bitume de Philadelphie et son ciel assorti, Funérailles enterrera certainement vos illusions sur les joies romantiques du métier de policier". Toujours à Philadelphie mais dans un style moins violent et dans le milieu judiciaire, notons la sixième enquête de l'avocat Victor Carl chez William Lashner (collection Folio), intitulée L'homme marqué.
Encore chez Folio, nous sommes ravis de la réédition de Tape-cul, quatrième enquête du célèbre duo Hap Collins et Leonard Pine : Joe Lansdale nous y réserve le volume le plus déjanté de sa série !
Détour en Mortelle Ecosse pour le dernier Stuart MacBride dans lequel nous retrouvons l'inspecteur Logan McRae et son humour bien noir, après  la découverte de Cold Granite (paru dans la même collection : J'ai lu).
Changeons de registre pour découvrir la parution simultanée chez Points de trois superbes romans d'espionnage,  Un homme très recherché de John Le Carré, Le correspondant étranger d'Alan Furst et Brandebourg de Henry Porter, pour lesquels notre collègue Olivier prépare un prochain blog.
 morris.jpg
Les polars historiques de la collection 10/18 font leur rentrée avec des pointures made in britain confirmées  comme le dernier de la talentueuse Patricia Wentworth, Mr. Zero ou la deuxième enquête de Sarah Tanner dans le Londres victorien avec L'ange de Leather Lane de Lee Jackson. De nouveaux talents sont à découvrir avec le premier d'une série du britannique R.N. Morris intitulé L'âme détournée mais qui a pour cadre la Russie du XIXème siècle : il met en scène un juge d'instruction, un certain Porphiri Pétrovitch dans lequel les lecteurs de Dostoïevski reconnaîtront l'emprunt à Crimes et châtiments. C'est dire si la collection 10/18 mise avec succès sur l'utilisation de références de la littérature, notamment après Crimes à l'affiche de Nicola Upson qui faisait de la dramaturge et auteur de polars historiques Josephine Tey (elle-même publiée chez 10/18) un personnage de fiction. Quand l'histoire croise l'Histoire et... l'histoire de la littérature.
La collection Labyrinthe des éditions du Masque publie également des polars historiques aux mises en abyme littéraires subtiles : pour preuve, la dernière enquête de Jane Austen dans Jane Austen à Scargrave Manor  de Stephanie Barron   nous replonge dans l'Angleterre victorienne et romanesque en diable. Mais n'oublions pas quelques surprises avec L'héritier des pagans d'Anne-Laure Morata, premier volet à mi-chemin du roman policier et d'aventures se déroulant dans la Bretagne tourmentée du XVIIème siècle. Une fidèle cliente qui l'a déjà lu nous en a dit le plus grand bien !

Pour les amateurs de romans plus durs, là où le polar fait office de portrait désabusé d'une société malade et sans repères,  on aura plaisir à suivre dans la collection Rivages/noir l'infiltration menée par les flics de Bill James, où flics et truands se confondent parfois, le gris du petit matin des mondes interlopes permettant ce genre de confusion. En son absence prolonge avec maestria sa série londonienne. Ernesto Mallo met quant à lui en scène un bien étrange policier, confronté aux horreurs commises par les militaires sous le régime de dictature : l'Aiguille dans la botte de foin, servi par une écriture remarquable et originale, nous a laissé comme sonné...

De belles lectures en perspective à partager !
 tapecul.jpg

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !