Chargement...
Chargement...

Devoir de mémoire

12151_devoir-de-memoire
Une actualité de Marilyn
Publié le 14/08/2014
vasquezA 65 ans, Javier Mallarino, le plus célèbre caricaturiste de Colombie, reçoit un prix pour toutes ses années passées à (dé)peindre la société et la politique de son pays. Son succès, en plus de son talent pour le dessin, lui vient de sa détermination à ne pas se laisser intimider et à publier ce que bon lui semble. Ce comportement lui vaut d'être plusieurs fois menacé et si lui ne s'en inquiète pas, il en est tout autre pour sa femme Magdalena qui ne souhaite pas voir leur fille grandir dans un milieu aussi violent. Ils se séparent d'un commun accord et ni l'un ni l'autre ne retrouvera l'amour. Si dans une première partie, Juan Gabriel Vasquez s'attache à nous décrire le métier de caricaturiste et le monde dans lequel son personnage évolue, il nous surprend avec la deuxième qui se trouve complètement différente. Après la remise des prix, Javier reçoit la visite d'une jeune femme désirant l'interviewer pour écrire un article sur son blog. Flatté de ce nouvel intérêt d'un public jeune, il n'hésite pas à la rencontrer chez lui et à lui faire visiter sa maison. Lorsqu'elle verra sur un mur un dessin du Daumier, Samantha lui avouera ne pas être ce qu'elle prétend et lui révélera la vérité : vingt-huit ans auparavant, elle avait passé une nuit ici et aimerait qu'il lui rapporte ce qui s'était passé... Les réputations met en scène un narrateur qui a le pouvoir des les faire et des les défaire quand la sienne n'est plus à prouver. L'auteur n'hésite pas à mélanger des personnages que tout semble séparer, d'un important homme politique à une insignifiante petite fille, pour aborder des sujets difficiles comme la cruauté des médias, la corruption du gouvernement ou encore les séquelles de la mémoire. Un livre profond qui ne manquera pas de vous étonner.

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !