Chargement...
Chargement...

En vedette

12008_en-vedette
Une actualité de David V.
Publié le 31/07/2014
La rentrée littéraire, cet intense moment d'efflorescence autour des livres qui parviennent à "faire l'actualité" et à mobiliser journalistes, lecteurs, bibliothécaires et libraires, a droit chaque année à son plateau de vedettes. Gloires récentes, succès prolongés, les grands noms se disputent le devant de la scène pour asseoir leurs places et surveillent l'arrivée des petits nouveaux (ou vieux nouveaux d'ailleurs, la jeunesse a peu à voir avec le mérite). Petit passage en revue donc de ces cadors que nous recevrons quasiment tous dans nos salons pour nous parler de leur dernier né.

le royaumeEmmanuel Carrère  Le Royaume  POL

Qu’est-ce qui fait que certaines personnes sont croyantes et que d’autres ne le sont pas ? Est-ce que la religion peut aider à affronter les difficultés de la vie ? Dans ce livre ambitieux, Emmanuel Carrère revient sur son expérience personnelle, évoque la « crise religieuse » qu’il a traversée il y a quelques années et nous propose une relecture des Evangiles à la lumière de la raison, de l’Histoire, et de ses propres interrogations, et s’intéresse aux parcours de Saint Paul et de Saint Luc. 600 pages sur le mode personnel qui osent des questions qu’on ne se pose plus trop. Quand on pense que ce livre pourrait avoir le Goncourt, on est repris d’un grand espoir (on peut lire notre blog : http://blogs.mollat.com/litterature/2014/07/28/hors-datteinte/) Il sera notre invité le mardi 23 septembre.

     

oona et salingerFrédéric Beigbeder  Oona & Salinger   Grasset

Moins un roman qu’un document personnel Oona & Salinger se penche sur l’une des figures les plus mystérieuses de la littérature américaine du XXeme siècle, J.D.Salinger, homme qui vécut dans l’ombre absolue mais n’en séduisit pas moins nombre de jeunes femmes (dont Joyce Maynard d’ailleurs, aujourd’hui romancière reconnue et qui sera notre invitée à la rentrée) et dont on lit toujours avec ferveur L’Attrape-cœurs (Laffont). Oona O’Neill était la fille du grand dramaturge américain Eugene O’Neill et connut une intense passion avec le chantre des amours secrètes. On la retrouva plus tard épouse de Charlie Chaplin. Frédéric Beigbeder sera notre invité le jeudi 18 septembre.

       

viva devillePatrick Deville  Viva   (Seuil)

Il avait emballé et surpris un très large public avec Peste et choléra qui naviguait dans les eaux du Mékong à la recherche de Yersin, découvreur de vaccins ; il nous entraine cette fois-ci de l’autre côté de l’Atlantique à la poursuite de Trotsky le poursuivi, Malcolm Lowry le looser magnifique Frida Kahlo et quelques figures du Mexique dont il se fait l’arpenteur passionnant. Il viendra nous en parler le 3 octobre.

             

charlotte David Foenkinos  Charlotte (Gallimard)  C’est l’histoire d’une passion que nous raconte David Foenkinos dans Charlotte, celle qui le lie au peintre Charlotte Salomon morte en déportation en 1943 et dont il dresse un tombeau ému qui se veut le chant d’une géniale oubliée. Changeant de registre, Foenkinos espère que son public nombreux le suivra dans ce territoire où il est question de beauté et de destin artistique.

             

mauvignierLaurent Mauvignier  Autour du monde (Minuit)

Ce pourrait être des histoires nées d’un tsunami, celui de 2011, c’est avant toute une ronde autour du monde de vies traversées par des tressaillements, parfois des séismes de petite magnitude : durant ce mois de mars, l’attention de tous est fixé sur l’événement terrible dont s’emparent les médias. Au Japon, en Mer du Nord, aux confins de la Thaïlande, au cœur de Rome, à l’abri à Moscou, en Slovénie, au fin fond de la Tanzanie, Mauvignier met sa plume au service d’une vision démultipliée du destin quand l’éloignement n’est pas toujours un remède. Il sera notre invité le 8 octobre.

        olivier adam  

Olivier Adam  Peine perdue   (Flammarion)

Ce nouveau roman d’un écrivain qui a gagné une grande popularité avec ses écrits intimistes et empathiques ne sera pas à la première personne du singulier. Polyphonie en vingt-trois mouvements qui forme aussi une ronde, le premier personnage étant aussi le dernier, Peine perdue joue de vents contraires pour malmener des personnages venus de tous les horizons et qu'une tempête méditerranéenne va révéler à leur destin. Toujours préoccupé par ce pays qui se noie dans sa crise identitaire en emportant ses enfants, Olivier Adam se fait plus coupant, plus incisif et quitte les rivages du gris pour se confronter au noir. Il sera notre invité le 15 octobre.

       

reinhardtEric Reinhardt   L’amour et les forêts  (Gallimard)

Pour son arrivée chez Gallimard après de très beaux succès chez Stock, Eric Reinhardt revient sur un sujet qui lui tient à cœur avec une héroïne qu’il doit à une rencontre. Femme torturée psychologiquement par un conjoint obsessionnel, elle fait à l’auteur un récit tellement poignant de son calvaire que celui-ci s’en empare. Eric Reinhardt sera notre invité le vendredi 19 septembre.

             

delacourtGrégoire Delacourt   On ne voyait que le bonheur  (Lattès)

Aimé des listes de best-sellers qu’il courtise avec efficacité, Grégoire Delacourt s’offre sa première rentrée littéraire en nous plongeant dans ce qui cache derrière les bonheurs familiaux, les mensonges glissés sous le tapis qu’aucune photo-souvenir ne peut trahir. On passe du rose au gris avec cette histoire qui surprendra les amateurs de ses premiers opus. Grégoire Delacourt sera notre invité le …

 

            petronilleAmélie Nothomb    Pétronille   (Albin Michel)

Dans la vie, Amélie Nothomb aime : les fruits pourris, le champagne, écrire et répondre au courrier de ses lecteurs. Dans ce 22ème roman, l’auteur au chapeau se met à nouveau en scène et raconte comment la rencontre avec l’une de ses correspondantes va déboucher sur une amitié pour le moins particulière… Une occasion pour Amélie Nothomb de se jouer pour notre plus grand bonheur du rapport fiction/réalité. Il est par ailleurs difficile de ne pas voir un hommage à Stéphanie Hochet, une autre romancière à la veine nothombesque. Amélie Nothomb sera notre invitée le …

   

ferneyAlice Ferney   Le règne du vivant   (Actes sud)

La conversation amoureuse et Grâce et dénuement l'ont imposée parmi les romancières qui comptent ; elle a choisi de ne jamais rejouer les mêmes mélodies et le prouve avec cette histoire généreuse qui nous raconte un combat pour l'écologie. Son héros, Magnus Wallace, s'en prend aux braconniers de baleines qui écument des mers pourtant protégées et se bat contre la logique industrielle et la folie aveugle des hommes, incapables de mesurer les crimes envers la beauté qu'ils commettent et qui regardent vers les étoiles en oubliant les océans livrés aux pillards. Loin du cynisme ambiant, elle chante ces hommes qui résistent, porteurs d'un idéal qu'on taxe souvent de naïveté.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !

Emilie (118)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?