Chargement...
Chargement...

Envie d'un polar bien corsé ?

6631_envie-d-un-polar-bien-corse
Une actualité de Karine G.
Publié le 25/03/2016

  Qui dit polar corse, dit polar politique...

incisif premier roman d'Alix Deniger, impressionne par sa connaissance du milieu des autonomistes corses. Et pour cause : sous l'auteur se cache un policier qui sait de quoi il parle, féru de  "bientôt trente ans dans la police, dont douze passés à traquer des autonomistes corses, basques, des intégristes religieux, des espions, ou des extrémistes politiques" (cf la présentation de l'éditeur sur la  quatrième de couverture)... 

A la lecture, on a l'impression d'être sur le terrain, évoluant avec les flics qui pistent les suspects, surveillance, planques, filatures... L'écriture, sèche et percutante, qui  a rappelé à votre libraire la plume de Jean-Patrick Manchette, maître du néo-polar français, happe le lecteur. Le prologue donne le ton,  un homme quitte sa maîtresse au petit matin, monte dans sa voiture et se fait flinguer sur le parking. Le réalisme de la scène fait froid dans le dos. Le reste étant du même acabit, on ne s'étonnera pas que la fiction rattrape la réalité, si l'on en croit dernièrement la lecture des journaux recensant pas moins de 17 assassinats à la une de l'actualité depuis le début de l'année 2012. L'île de beauté détient  ainsi  le "record" d'homicides - suivi par la Sicile...

 

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !

Emilie (118)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?