Chargement...
Chargement...

Et si le hasard n'existait pas?

2151_et-si-le-hasard-n-existait-pas
Une actualité de Emilie
Publié le 18/03/2016

braganceQui n'a jamais rêvé d'aborder son voisin à un abribus ?

Milush, une jeune adolescente impertinente, tente le coup pour nous un jour. Et il faut dire que la personne assise à côté d'elle a de quoi attirer l'attention : il s'agit d'un vieux monsieur qui se poste quotidiennement sur le banc sans jamais monter dans le moindre bus.

Petit à petit, après des premiers échanges polis, Milush en apprend un peu plus sur ce mystérieux vieux monsieur nommé Andrès, et vice versa... Et petit à petit, des liens se créent, évidemment. Andrès fait un peu figure de grand-père de substitution pour notre héroïne qui a été élevée dans la froideur d'une mère "working girl" dénuée de toute affection. Quant à Milush, elle devient la petite fille idéale, mais aussi la confidente attentive, finalement l'être qui le relie au monde des vivants.

Une telle relation va bien évidemment susciter la curiosité de leur entourage : la maman de notre héroïne, les voisins, jusqu'au proviseur du lycée, qui va même rencontrer Andrès pour rassurer la mère de Milush.

Comme un pied de nez au "qu'en dira-t-on", nos deux personnages vont continuer à se fréquenter et ainsi bouleverser, à leur échelle, le quotidien si bien rôdé des gens autour d'eux. Et ils auront bien raison!

 Avec Passe un ange noir, Anne Bragance évoque avec sensibilité et justesse les difficultés de communication dans notre monde actuel. Alors qu'il suffit de mettre sa timidité de côté et de se lancer vers les autres...

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !