Chargement...
Chargement...

Et vous quelle serait votre Affinité ?

15813_et-vous-quelle-serait-votre-affinite
Une actualité de Anne Chauvel
Publié le 03/05/2016
affinites-rc-wilsonRobert Charles Wilson, auteur du fameux Spin, livre une réflexion intéressante dans Les affinités qui vient de paraître chez Denoël. L'auteur imagine que quelqu'un invente une façon (questions, test ADN...) de catégoriser les gens socialement parlant. Un peu comme le font les réseaux sociaux ou les sites marchands en essayant de nous faire rentrer dans des "profils" type, mais de façon très poussée et surtout sûre. Adam Fisk, le personnage central, va passer les tests et découvrir qu'il fait partie de l'Affinité Tau. En rencontrant des membres de son affinité, pour la première fois, il va ressentir un fort sentiment d'appartenance, de solidarité, tout ce qu'il n'a pas connu dans sa propre famille. Et c'est là que les problèmes commencent : l'Affinité passe avant tout, la famille, les amis. et devient au fil du temps, un lobbying, une force politique et surtout une façon nouvelle de redessiner le monde. Les Affinités explosent donc la traditionnelle structuration du monde en états, cultures, pays pour ne garder en compte que les interactions sociales et leur dynamique. Une lecture qui a donc deux niveaux. On peut rester avec Adam et sa poignante histoire personnelle mais si attachant soit-il le livre paraîtra un peu vide ou se rendre compte des conséquences énormes auxquelles on assiste en arrière-plan d'ailleurs, de cette idée. C'est un roman assez court, qui se lit rapidement et qui propose une piste de réflexion plus large qu'il n'y paraît au premier abord. Vraiment intéressant.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !