Chargement...
Chargement...

Eva dort

5230_eva-dort
Une actualité de Fleur Aldebert
Publié le 25/03/2016

Après le Transsibérien, très à la mode ces derniers temps grâce aux livres de Maylis de Kerangal, de Dominique Fernandez et de Danièle Sallenave, on vous laisse à peine le temps de refaire vos valises pour embarquer dans une traversée d'un tout autre genre : celle de l'Italie.

Âgée d'une quarantaine d'années, Eva, l'héroïne qui donne son nom au roman de Francesca Melandri, s'embarque dans un long périple ferroviaire qui va l'emmener de sa région natale chargée d'histoire, le Tyrol du Sud/Haut-Adige, à la Calabre. Là-bas, au bout de ces 1397 km, l'attend un homme qui  avait eu une importance considérable du temps de son enfance, avant de disparaître mystérieusement. Au cours des longues heures que va durer la traversée du pays du nord au sud, elle va laisser vagabonder son esprit sur la route de son enfance. En parallèle, on revient sur les pas de sa mère, une femme d'une grande beauté dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle n'a pas été épargnée par la vie. Mais au-delà de ces magnifiques portraits de femme qui nous plongent dans une histoire familiale riche en tragédies, en secrets, en violence et en situations délicates, Eva dort nous fait découvrir une région fortement secouée par l'Histoire. Cédée par l'Autriche à son voisin du sud au lendemain de la Première Guerre mondiale, cette région, appelée le Tyrol du Sud par les Autrichiens, le Haut-Adige par les Italiens, semble faire partie des oubliés de l'Histoire. Et pourtant... De 1919 à l'heure de l'espace Schengen, en passant par la politique d'italianisation forcenée menée par Mussolini, l'Option proposée par Hitler à la veille de la Seconde Guerre mondiale pour que ceux qui le voulaient puissent s'installer en Autriche (faut-il voir une coïncidence entre cet acte de générosité et le fait que la population concernée était tout à la fois germanophone et blonde aux yeux bleus ?...), l'apparition et la multiplication d'actes terroristes, et enfin les efforts politiques de pacification de la région, l'histoire de cette région est pleine de rebondissements. Elle est d'ailleurs d'autant plus passionnante que ses tenants et ses aboutissants sont non seulement inédits à nos yeux de lecteurs français, mais il apparaît que les Italiens eux-même n'avaient aucune idée de ce qui se passait dans le nord de leur pays. En même temps, on voit se développer le tourisme hivernal alors que les remontées mécaniques font leur apparition sur les pentes alpines, et peu à peu, cette région qui semblait pourtant si isolée, va s'ouvrir au monde et accepter de se moderniser.

Ce n'est donc pas étonnant que ce roman remporte un tel succès, non seulement en Italie, mais également dans tous les pays où il a été traduit. Et force nous est de reconnaître que nous ne faisons pas figure d'exception face à un tel engouement ! Entre sa construction impeccable, sa forte charge émotionnelle, le caractère captivant de son sujet et la finesse de ses analyses psychologiques, Eva dort s'impose comme un livre rare dans lequel on s'installe comme dans un vieux fauteuil et dont on n'est pas facilement délogé !

F.A.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !