Chargement...
Chargement...

Faites vos jeux

14270_faites-vos-jeux
Une actualité de Marilyn
Publié le 24/09/2015
paris sur l'avenirL'université est la période où les identités se forgent et où notre chemin se dessine. Toute sorte de personnalité se confronte ; des "populaires" aux "nerds", personnes adulées ou soigneusement évitées. Avec Paris sur l'avenir, une catégorie spéciale devrait se créer : les hypocondriaques. Chaque jour, Mitchel se rend au centre de soins par précaution. Quelqu'un comme lui doit bien se douter que d'autres sujets que les maladies sont à redouter, comme les catastrophes naturelles capables de ravager un état entier par exemple. Et justement, c'est ce qui arrive. Sur un écran géant, des centaines d'étudiants terrifiés regardent le sinistre tandis que d'autres autour d'eux s'évanouissent. C'est alors que, contre toute attente, notre protagoniste se rue dans la foule pour porter secours à Elsa Bruner, une jeune femme dont le dossier médical indique qu'elle peut mourir à tout moment sans que l'on ne puisse rien y faire. Cette fatalité, elle l'assume avec jovialité, ce qui est bien évidement incompréhensible pour Mitchel. Les années passent et Mitchel se passionnent pour les statistiques. Par l'intermédiaire de son emploi, il est contacté par Futurworld, une entreprise assurant les sociétés pour les dédommager sur des catastrophes qui n'ont pas encore eues lieu. Bien qu'étrange, il accepte de travailler pour eux et dès alors calcul les probabilités de ces cataclysmes par l'intermédiaire d'une formule complexe dont l'auteur, Nathaniel Rich, nous a heureusement épargnée. A force d'habitude, Mitchel est le seul à prévoir l'une d'entre elles. Mais profitera-t-il du malheur des autres ? Paris sur l'avenir, un titre qui porte bien son nom, est un livre intelligent et drôle qui nous fait penser aux ouvrages de David Carkeet publiés aux éditions Toussaint Louverture. Mitchel est pourtant loin d'incarné un looser, mais il reste incroyablement perdu dans ce monde et le voir évoluer n'est rien d'autre qu'un véritable plaisir. A lire également : Notre blog sur Une putain de catastrophe de David Carkeet.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !