Chargement...
Chargement...

Florence sur fond noir

no_media
Une actualité de Sylvie
Publié le 24/08/2013

Florence Ehnuel derrière nos micros, Florence Ehnuel devant notre caméra, un double moment vécu la semaine dernière lors de sa venue pour nous parler de son livre paru chez Stock, Saisons russes. Outre le plaisir de pouvoir dialoguer avec un auteur qui mêle délicatesse et fougue dans des livres au ton singulier, nous avons pu capter quelques images d'elle que nous avons le plaisir de vous proposer sur ce blog. Ainsi, pour la première fois, nous pouvons vous proposer à la fois le podcast de sa conférence et cette interview filmée dans nos studios, un supplément inédit que nous espérons bien pouvoir renouveler avec les auteurs qui voudront bien se prêter à cet exercice.

Saisons russes est un surprenant petit roman, à l'écriture précise et tendue qui nous parle de cette avidité de mots qui habite certains êtres depuis leur naissance. C'est le cas de l'héroïne qui a compris depuis l'enfance que son appétit la dirige plus vers des festins de textes que de mets, amoureuse du langage et des vertiges qu'il provoque. Et cet amour se redouble d'un autre désir, celui de l'Autre dont elle est insatiable, dont elle rêve, mais qui s'estompe dès l'éloignement commencé, l'obligeant à constater qu'il n'était qu'un sursis. "Je cherche un autre, écrit-elle. L'Autre. Celui qui me libérera de cette mélancolie ambiante, de cette disgrâce psychique, de cette mauvaise haleine de l'âme qui est une forme de vulgarité, d'obscurité sale." Pour lutter contre la morosité et l'angoisse, ces deux compagnons qui se suivent, elle va entreprendre, avec enthousiasme, d'aborder une nouvelle langue, le Russe. C'est le récit, saison après saison, de cet apprentissage auprès de Iouri son professeur qui adapte à chacun de ses élèves une méthode propre, qu'elle va nous raconter, impliquant tout son être et surtout tout son corps dans cet élan vers un nouveau paysage intérieur.

Mais personne n'est mieux indiqué pour en parler que l'auteur elle-même que nous vous laissons découvrir.

 

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !