Chargement...
Chargement...

Folie douce

12162_folie-douce
Une actualité de Marilyn
Publié le 16/08/2014
xla-vie-revee-de-rachel-waring_1.pagespeed.ic.rnMbA4bW2vQuand Rachel hérite d'une maison, elle découvre que la vie est pleine de surprise et qu'il faut savoir saisir sa chance. C'est pourquoi elle décide de démissionner de son travail et de quitter son appartement de Londres pour aller s'installer à Bristol. Posséder une demeure à soi, c'est être riche, pouvoir entretenir de bonnes relations et surtout avoir un bien à laisser. Malheureusement, elle n'a aucune famille ni amant et sa seule amie est sa colocataire, une téléspectatrice compulsive qui fume comme un pompier. Néanmoins, ce déménagement n'est que le début d'une série de changements qui lui apportera de nouvelles connaissances et une place indéniable au sein de la communauté... du moins, c'est ce qu'elle pense avec forte conviction. Rachel souffre de maux communs à beaucoup d'entre nous : la peur de vieillir, la solitude, l'exclusion. Pour combler le manque de n'avoir personne avec qui partager sa vie, elle donne son amour et sa confiance avec beaucoup de naïveté, pensant qu'on lui rendra cette reconnaissance qu'elle attend tellement. Est-ce que les personnes qui gravitent autour d'elle profitent de son innocence ou sont-ils de bonne foi ? Cette question nous hante tandis qu'elle s'enfonce un peu plus chaque jour dans la folie et s'isole dans sa propriété où elle écrit ce qu'elle considère comme le chef-d'oeuvre que tout le moment attend : une romance avec un certain Horatio dont elle tombe éperdument amoureuse. N'ayons pas peur de le dire, cette première traduction de Stephen Benatar est un chef-d'oeuvre de la littérature anglaise. L'extravagance de Rachel - qui se glisse avec beaucoup de subtilité dans la peau de personnages comme Scarlett O'Hara, Blanche DuBois ou encore Miss Havisham - nous ravit et nous inquiète à la fois. La vie rêvée de Rachel Waring (éditions Le Tripode) restera gravé dans votre mémoire.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !