Chargement...
Chargement...

Froid mortel

7499_froid-mortel
Une actualité de Karine G.
Publié le 25/03/2016

Après L'heure trouble, L'écho des morts et Le sang des pierres  - excellente trilogie se passant sur l'île d'Öland  (disponible en collection Livre de Poche, on aurait tort de s'en priver) - le suédois Johan Theorin nous montre une nouvelle facette de son talent !

Excellant à nous faire ressentir les ambiances troubles, il situe son nouveau roman policier  Froid mortel dans le huis-clos d'un centre de détention psychiatrique, ce qui augure d'une histoire bien retorse... Sainte-Barbe, tel est le nom de l'établissement,  a comme particularité d'accueillir une école maternelle où les enfants peuvent rendre visite à leurs parents internés. Entre les deux établissements, un sas, comme une frontière hermétique, dans un dispositif expérimental étroitement surveillé. Mais les règles étant faites pour être transgressées, on découvre petit à petit que certains membres du personnel bravent l'interdit et rendent visite en cachette aux internés... Pourquoi Jan Hauger, le jeune professeur de maternelle, récemment nommé, s'intéresse-t-il de près à une détenue, Rami, ex-chanteuse, au point qu'il s'agit peut-être là de  sa vraie raison d'avoir postulé ? Pourquoi Hanna, une de ses collègues, semble-t-elle obsédée par Ivan Rössel, le  tueur d'enfants enfermé dans l'hôpital ? Pourquoi un des  surveillants aide-t-il les détenus à recevoir des lettres qui leur sont adressées alors que le courrier est censé être sévèrement contrôlé ? Le lecteur navigue dans des zones troubles, chacun des personnages cherchant ou cachant quelque chose, leurs motivations se faisant jour progressivement,  à petites touches, sous la plume sensible et poétique de l'auteur...

Votre libraire recommande ce titre aux amateurs de suspenses psychologiques, et à tous ceux que passionnent les voyages dans les méandres intérieurs de l'être humain !

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !