Chargement...
Chargement...

Histoires de libraires

1950_histoires-de-libraires
Une actualité de David V.
Publié le 21/09/2013

une librairie d’antanIl n'est pas de libraire qui n'ait des histoires à raconter sur les clients qu'il a rencontrés, les personnalités qui ont traversé ses rayons, les incidents terribles devenus sujets de plaisanterie, les détresses et les enchantements survenus au milieu des sages rayonnages d'un lieu pour le moins particulier. Tous n'ont pas cependant l'envie, le talent ou la patience de les coucher sur du papier et de les transformer, comble du métier, en livres. C'est ce qu'a fait pourtant Jean-François Delapré, un éminent confrère qui tient à Lesneven, dans le Finistère, "la librairie la plus à l’ouest de l’Europe, la dernière avant l’Amérique", un homme des extrêmes donc, extrême dans son amour de la littérature et extrême dans la taille de son livre qui se lit en moins d'un quart d'heure. Mais quel joli quart d'heure ! Catalène Rocca, la première des nouvelles de son très court recueil qui en compte deux, ne se raconte pas, à moins de vouloir à toute force faire un exercice de paraphrase. Le libraire qui parle nous raconte cette expérience qui menace l'amateur de livres quand surgit dans son magasin la créature qui en change la lumière, femme différente qui ose une demande curieuse et qu'on ne parvient pas à oublier après avoir failli. Inutile d'insister pour connaître le savoureux épilogue : tout le charme de ce petit texte est bien entendu dans la chute, délectable. Pas question non plus de dévoiler qui est cet "homme au manteau de pluie" qui entre un jour dans la librairie pour faire vivre à la libraire présente un moment étrange. N'insistez pas. vous dit-on... Mais faites-vous plaisir en achetant ce parfait petit compagnon d'un trajet qui vous permettra, peut-être, de regarder vos libraires, un bref instant, sous un autre jour. Et cette bonne idée est à mettre à l'actif de la maison La Table ronde, un éditeur qui aime bien les libraires, nous semble-t-il...

Bibliographie