Chargement...
Chargement...

Il est Libretto

36_il-est-libretto
Une actualité de Martine
Publié le 09/05/2013

Souvent chérie des libraires qui en apprécient la tenue et l'élégance, beaucoup suivie par des lecteurs fidèles heureux d'y retrouver ce qui a fait la singularité de Phébus, la collection Libretto fête ses dix ans. Pour accompagner cet événement largement relié dans la librairie (nous proposons même quelques rares (très rares...) stylos griffés aux acheteurs), nous avons pris le parti de vous proposer nos Libretto préférés, ceux qui ne quittent jamais les tables et ceux qui mériteraient d'y être plus souvent. Petit tour d'horizon subjectif et peut-être injuste...

perutz.jpgLeo PERUTZ Le cavalier suédois Le plus gros succès de la collection...chez Mollat (pensez, on approche les 4000 exemplaires) où on le conseille ardemment à ceux qui savent bien qu'un chef-d'œuvre n' a pas besoin d'un auteur célèbre pour exister, et ce Cavalier-là en fait partie, roman baroque qui met aux prises deux personnages ayant échangé leurs identités et vont, de ce fait, avoir à subir le poids des péchés et des crimes d'un autre.

Leo PERUTZ Le Judas de Léonard Du même auteur, son ultime roman, une réflexion crépusculaire sur la culpabilité qui met en scène un Léonard de Vinci (sans code ni trompettes) à la recherche du personnage dont il se servira comme modèle pour peindre Judas : à quoi ressemble un traitre, se demande-t-il ? Et nous de le suivre dans ses pérégrinations vers cette vérité secrète.

london-peuple.jpgJack LONDON Le peuple d’en-bas Une hallucinante immersion au cœur des « bas fonds » de Londres au début du siècle dernier par cet écrivain–chroniqueur dont l’œuvre foisonnante est rééditée dans sa presque intégralité en Libretto. Bel exploit !

Jack LONDON La petite dame de la grande maison On a souvent comparé cette histoire à Jules et Jim : bouleversante histoire d’amour, au parfum de scandale puisque publiée en 1916, entre un homme marié et la très attachante « petite dame » dont il est question, personnage fictif ou réel, dernier roman écrit par l’auteur : Magnifique !

martin-eden.jpgJack LONDON Martin Eden L’un des romans les plus encensés, et le plus autobiographique de tous ; où le héros, victime d’un amour impossible qui l’entrainera à sa perte, doit se débattre pour trouver sa vraie place. Ce classique devrait se trouver dans toutes les bibliothèques de l'honnête homme.

 

 

puigaudeau.jpgOdette de PUIGAUDEAU Pieds à travers la Mauritanie et Le sel du désert Grande aventurière et exploratrice des déserts presque un demi-siècle avant Théodore Monod, cette ardente écrivain-voyageur nous a laissé quelques passionnants récits, fruits de ses équipées sahariennes à dos de chameaux.

 

Michel VIEUCHANGE Smara Encore le récit d’un fou de désert mort de la dysenterie peu après être rentré épuisé de cette équipée à travers le désert mauritanien, interdit aux européens (en 1930) et effectué dans des conditions extrêmes. L'histoire d'un rêve fou de liberté et de la capacité d'un homme à jouer sa vie. Un livre préfacé par le peu aventureux Paul Claudel.

VAMBA Giannino Furioso Une petite merveille écrite au début du siècle dernier par un écrivain italien inconnu puisque mort trop tôt. Vamba est le journal d’un enfant espiègle capable de toutes les audaces et faisant les quatre cent coups pour échapper à sa condition de jeune bourgeois.

zahavi.jpgHelen ZAHAVI Dirty week-end Lorsque Bella, victime de harcèlements et d'agressions sexuelles à répétition décide de se transformer en justicière. Son destin va sombrer dans un cauchemar sans fin. Aussi surprenant qu'incontournable, ce roman est un terrible plaidoyer pour les femmes en détresse.

Keith RIDGWAY Mauvaise pente Une histoire inoubliable qui se déroule dans la campagne irlandaise entre une mère et son fils perdu et retrouvé par le biais d’une sombre histoire de meurtre et d’amour bafoué. L'Irlande se passionne pour un procès qui juge l'avortement d'une femme violée tandis qu'une femme sans histoire, du jour au lendemain se retrouve meurtrière et en fuite. Implacable comme la pente qui mène au mur qui vous écrasera.

Kate WINSOR Ambre Ce grand roman méconnu est à découvrir sans tarder. A travers le destin de la jeune Ambre, nous est offerte une reconstitution minutieuse de l’Angleterre du XVII° siècle et de Londres en particulier. Du romanesque de très bonne qualité, ça ne fait jamais de mal à l'heure où les lecteurs redécouvrent les vertus des pavés littéraires.

yonnet.jpgJacques YONNET Rue des maléfices Texte mythique réédité sous un nouveau nom, ce documentaire (à défaut d'un meilleur nom) nous plonge dans le Paris des années de guerre au cœur des quartiers pauvres où s'agite une faune ahurissante bientôt anéantie par les travaux de réhabilitation. Un voyage tel que vous n'en aurez jamais fait et un style qui nous fait regretter la maigreur de la bibliographie de cet auteur rare.

Mervin PEAKE Titus d'enfer Premier volume d'une trilogie d'enfer...livre culte porté au pinacle par des inconditionnels (dont votre serviteur), cette histoire qui nous présente un royaume merveilleux dirigé par une famille royale soumise à une étiquette qui ferait passer les Windsor pour des hippies nous fait vivre les premiers jours d'un héros qui ne fera rien d'autre que vagir tout au long du livre. Car ce n'est pas lui qui intéresse le génial Peake mais l'univers codifié qui l'entoure, la déraison inventive de ses créatures hystériques. Nul ne sait en y entrant s'il acceptera la règle du jeu unique de ce livre vraiment merveilleux.

crump.jpgLudwig LEWISOHN Le destin de Mr Crump Très bien placé dans nos préférés, ce livre d'une "intolérable cruauté" suscite des réactions très opposées chez les lecteurs selon qu'on est d'un sexe ou de l'autre. Pour les dames, Mrs Crump est une gagnante qui tente de caser ses enfants et ne s'encombre pas de scrupules pour trouver un parti. Pour les messieurs, Mr Crump est un malheureux sur lequel une femme a mis le grappin et qui va payer toute sa vie sa faiblesse d'avoir dit oui quand un non aurait tout arrangé. Adoré par S.Freud, ce roman marque une date dans l'histoire du roman juif américain et ne s'oublie pas, vraiment pas.

Robert MARGERIT La Terre aux loups Jean-Pierre Sicre, le fondateur et l'âme de Phébus portait très haut dans son estime le trop méconnu Robert Margerit, souvent perçu comme un régionaliste, quand il est une des plus belles plumes que nous a laissé l'après-guerre (en quoi Gracq ne s'était pas trompé). Avec La Terre aux loups, nous suivons la vie et les aventures d'un petit hobereau de province qui s'est couvert de gloire sur les champs de bataille napoléoniens et doit réapprendre la vie civile et son absence complète d'exaltation. Noir comme les forêts du Limousin, sombre comme l'âme d'un guerrier au repos, ce roman est un diamant fabuleux que votre intime coffre-fort attend

Robert MARGERIT La Révolution (4 vol.) Le grand œuvre de Margerit, la somme colossale qui lui coûta sa santé et sa carrière, cette tétralogie se propose rien moins que nous raconter dans son entier la Révolution Française grâce à trois personnages imaginaires habilement placés au cœur de l'action. Ebouriffant dans sa précision, impérial dans son analyse subtile et piquante d'une époque qui ne se laisse pas réduire, superbement écrit (une leçon pour tous les prétendants à une place au panthéon des écrivains de roman historique), la Révolution restera un sommet difficile à égaler.

stifter.jpgAdalbert STIFTER L'homme sans postérité Un des premiers livres édités par Phébus dans une traduction de Georges Arthur Goldschmidt, ce roman de formation dû à l'un des plus célèbres écrivains autrichiens malheureusement déconsidéré par l'impitoyable Thomas Bernhard, possède une lumière mystérieuse et un charme impossible à décrire en quelques lignes parce que fait de ce rien qui signe les œuvres majeures. Avec ce titre, le romantisme allemand tient une de ses perles tardives.

Et la liste pourrait ainsi s'allonger, s'allonger, à la rencontre des beaux livres de la collection Libretto de Phébus. A suivre donc...et nous attendons ceux que vous aimez pour les signaler ici.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !