Chargement...
Chargement...

Incandescente Sara la Noire

13954_incandescente-sara-la-noire
Une actualité de Véronique M.
Publié le 29/03/2016

 saralanoireLors de la onzième édition des "Quais du polar", incontournable manifestation sur les littératures policières qui se déroule chaque printemps à Lyon, nous avons rencontré une vingtaine d'écrivains qui se sont prêtés au jeu de notre interrogatoire filmé. Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir Gianni Pirozzi, un auteur qui nous a ébloui avec Sara La Noire (éditions Rivages) roman qui faisait partie de nos chouchous de la rentrée en septembre dernier au rayon polar.

Variation et hommage composé à partir de la nouvelle éponyme "Entrée du diable à Barbèsville" de Marc Villard, ce bijou contrebalance la trajectoire désespérée de ses personnages aspirés par le néant grâce à la magie noire de son écriture, tour à tour suffocante et fascinante, obscène et obsédante, cinglante et sensuelle. Son ange déchu c'est Guillermo, flic du XVIIIème arrondissement de Paris, également gitan, religieux, mac et dealer obsédé par la disparition de deux petites sœurs enlevées dans un camp d'Aigues-Mortes en Camargue sept ans plus tôt, ainsi que par Hafzia, sa maîtresse toxicomane qu'il sauve d'un mari violent et asservit à son tour. S'il n'est pas sans rappeler Pierre Vilar le flic hanté par l'absence de son fils imaginé par Hervé Le Corre dans Les coeurs déchiquetés ( éditions Rivages) et si Daniel Monsanto, le flic de l'IGS qui s'est juré la chute de Guillermo nous fait immanquablement penser au monstrueux commissaire Darlac d' Après la guerre, c'est certainement que ces écrivains, sans imposer de jugement omniscient, savent nous emporter au-delà de toute morale, cette "ligne rouge" franchie par chacun (Guillermo Hafzia, Djibril, Monsanto) soit en se plaçant "au ras des hommes" (Hervé Le Corre à propos de Gianni Pirozzi), au cœur de notre nuit.

Ecoutez Gianni Pirozzi nous conter Sara la Noire :

https://youtu.be/gFcFQ4cMV1I

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !