Chargement...
Chargement...

Jeux d'enfants

12207_jeux-d-enfants
Une actualité de Marilyn
Publié le 24/09/2014
homme-de-la-montagne_maynardSi Rachel nous écrit son histoire, c'est en hommage à sa sœur Patty - une information qui nous reste à l'esprit durant toute la durée du roman car nous nous attachons bien vite à cette petite fille taciturne mais intrépide, redoutant sans cesse qu'il lui arrive du mal - avec qui elle a toujours été étroitement liée. Si elles sont heureuses, c'est parce qu'elles sont ensembles. Leurs jeux dans la montagne, leurs escapades nocturnes pour aller regarder la télévision à travers la baie vitrée des voisins et les enquêtes menées à leur sujet compensent l'absence d'une mère dépressive. Heureusement, il y a leur père, ce héros inspecteur de police - le plus doué de son département pour faire avouer les accusés - qui leur fabrique de fausses araignées à partir d'un cheveu arraché de leur tête par surprise. Ces journées paisibles et drolatiques sont troublés par l'arrivée d'un tueur en série qui vient sévir dans la montagne. Bien évidement, c'est au père de ces deux personnages qu'est confié l'enquête mais, prêtes à tout, elles sont bien déterminées à mener la leur de leur côté pour l'aider à l'arrêter. Il ne faut pas se méprendre : L'homme de la montagne n'est pas un roman policier bien que l'intrigue nous captive et que l'on attende avec impatience de savoir comment - et si - le meurtrier sera capturé. Joyce Maynard s'est attachée à nous décrire cette période douloureuse et chargée en émotion de la pré-adolescence. Pari réussi puisque nous nous identifions aisément à ses héroïnes. Pour en savoir plus sur ce roman et rencontrer l'auteure, venez à la conférence du mercredi 17 septembre 2014 à 18h dans les salons Albert Mollat. http://youtu.be/UOweAfIOLqY

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !