Chargement...
Chargement...

Kéthévane Davrichewy en vidéo

no_media
Une actualité de Fleur Aldebert
Publié le 21/09/2013
Qu'est-ce qu'on les torture, ces écrivains ! A l'occasion d'un bref passage à la librairie en compagnie de son éditeur Sabine Wespieser, Kéthévane Davrichewy a dû subir, non pas l'épreuve du feu, mais bien celle de la caméra. Elle s'en est toutefois sortie avec brio et accepte de revenir pour nous sur la genèse de La mer noire, l'un des six livres en lice pour notre prix Lavinal. Mémoire familiale, mémoire collective, tel est bien le thème central de ce roman dont le personnage principal n'a d'autre occupation, à l'heure où s'ouvre le récit, que d'attendre que la journée s'écoule tout en laissant vagabonder son esprit au hasard de ses souvenirs.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !