Chargement...
Chargement...

L'adieu à Resnick

14881_l-adieu-a-resnick
Une actualité de Véronique M.
Publié le 29/03/2016

Nous avons appris que John Harvey a annulé sa venue aujourd'hui mercredi, à l'occasion de la parution de Ténèbres, ténèbres soit la douzième et ultime aventure de son flic fétiche, Charlie Resnick.

Publié par les éditions Rivages depuis 1993 avec Coeurs solitaires qui voit apparaître cet inspecteur d'origine polonaise, amateur de jazz, de chats (il en a trois, tous affublés de noms de jazzmen), et de sandwichs aux cornichons arrosés de bière !

Dans son passionnant livre d'entretiens Du polar paru en 2013, son éditeur François Guérif ¹ auquel est dédié ce dernier opus, déclare que Resnick est " une des plus belles créations du roman policier anglais ". Si ses enquêtes sont des romans policiers de procédure plutôt classiques en apparence (pour ceux qui préfèrent la résolution de l'énigme) mêlant la tradition anglaise à la Agatha Christie et le roman noir moderne, le Times surnomme avec raison John Harvey "le roi du crime" outre-Manche. Après plus d'un quart de siècle passé en compagnie de son personnage  (et alors qu'il prévoyait de finir sa série avec dix romans), Resnick a forcément pris un air de son auteur (à moins que ce ne soit le contraire) alors que ce dernier avoue ne partager que la passion du jazz avec son personnage de papier.

Ténèbres, ténèbresDans Ténèbres, ténèbres, Charlie désormais accompagné de son vieux chat Dizzy, est officiellement à la retraite se sent "grincheux", "miteux" mais n'a pas raccroché son vieil imperméable et son feutre cabossé puisque quand on retrouve un squelette enterré dans la banlieue de Nottinghamshire où il a officié il y a trente ans, la jeune inspectrice de la criminelle Catherine Njoroge fait appel à son expérience, ce qui va ramener notre ex-inspecteur dans ses souvenirs. En 1984 alors qu'il dirigeait une équipe chargée de recueillir des renseignements sur les mineurs en grève (des policiers étaient infiltrés incognito parmi les grévistes afin de les surveiller et d'en référer au New Scotland Yard à Londres), Resnick avait fait connaissance avec la victime : Jenny Hardwick, jeune mère de famille avait disparue sans laisser de traces, et les policiers de l'époque, qui avaient déjà fort à faire avec les mouvements sociaux qui agitaient le gouvernement de l'inflexible Margaret Thatcher, avaient bâclé l'enquête. Jenny a-t-elle été tuée par son mari, traître à la cause des mineurs et avec lequel elle était en froid depuis qu'elle soutenait les grévistes ? N'entretenait-elle pas une liaison avec un autre homme ? A moins qu'elle ait croisé la route d'un tueur en série qui sévissait dans la région à cette période...  Ce cold case va alors réveiller les vieux démons d'une époque trouble qui demeure encore à vif dans bien des esprits, ceux qui n'ont regagné la paix qu'en surface. Cette ultime aventure, plongée dans les années noires de l'Angleterre au bord de la guerre civile, se lit aussi comme le crépuscule d'un héros humain qui se retourne malgré lui vers un passé encore lourd de colères, alors que persiste dans l'air un disque de Thelonious Monk, mélancolique et entêtant.

  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1. N'oublions pas qu'à côté des pointures américaines (tels James Ellroy, Dennis Lehane, James Lee Burke, Donald Westalke, et d'autres) les éditions Rivages nous ont révélé aussi de grands auteurs britanniques : Robin Cook (l'anglais), David Peace, Bill James,Ted Lewis, Sean Burke, Cathi Unsworth et plus récemment la découverte de l'excellent Martyn Waites, sans oublier Stuart Neville (Irlandais) et l'écossais William McIlvanney.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !