Chargement...
Chargement...

L'amitié, entre affection et addiction...

CVT_Marlena_7887.jpg
Une actualité de Marie B.
Publié le 05/12/2018
"L’adolescence est un âge de bruit et de fureur, de violence et de sexe, d’exaltation et de dépression, d’amour et de colère. En bref, un âge éminemment littéraire." Les éditions La Belle Colère

Des années après, Cat se souvient.

De Marlena, rencontrée à dix-sept ans lorsqu’elle a emménagé dans le Michigan suite au divorce de ses parents. Marlena, accro aux comprimés et fêtarde incontrôlable. La seule qui semblait vraiment la comprendre dans cette période ouateuse de sa vie, qui la guidait sans savoir elle-même où elle allait. Marlena, insondable et lunatique, tantôt apprivoisable, tantôt déchaînée envers et contre tout. Marlena, abîmée par l’existence dès le plus jeune âge, à la fois frivole et si mûre. Marlena, morte un an après leur rencontre, mais présente dans chaque jour de sa longue vie.

Ce récit envoûtant plonge le lecteur dans l’âge de l’incertitude constante et des prémices de la vraie vie. Le jour où elle rencontre Marlena, Cat découvre qu’une alternative est possible à l’avenir qui était tout tracé pour elle, l’enfant sage et studieuse. L'influence que Marlena a sur elle est à la fois toxique et libératrice. C'est tout ce qu'il y a de plus bouleversant dans leur amitié : elle est faite d’ambivalences. Dès le début, Cat éprouve pour elle une fascination absolue et émet le désir d’être son amie, malgré l’aura mystérieuse – presque dangereuse – qui flotte autour de la jeune fille. Julie Buntin a su retranscrire parfaitement les émotions contradictoires de l’adolescence qui pourvoit ses victimes de certitudes injustifiées et de désirs non expliqués. Cette représentation s’effectue à travers une amitié indéfinissable sinon par son unicité, si rapidement formée et aussi vite démembrée. Les fantômes de Cat demeurent des années après le drame et la forgent jour après jour, la conduisant à revenir sur ces événements pour chercher des réponses inexistantes. Au final, une seule certitude demeure : la beauté, la sensibilité et le talent ont forgé ce texte bouleversant et addictif.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (131)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (126)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !