Chargement...
Chargement...

L'amour commence en hiver

5906_l-amour-commence-en-hiver
Une actualité de Fleur Cattiaux
Publié le 25/03/2016

 Il en va de ce livre comme d'une pluie d'étoiles qui scintillent. Première traduction française d'un jeune écrivain anglais déjà repéré et traduit dans plusieurs langues, L'amour commence en hiver est un véritable conte de fée. Simon Van Booy imagine l'histoire merveilleuse d'une rencontre écrite depuis toujours entre un homme et une femme abîmés par la vie, marqués par la mort d'un être proche, qui semblent n'avoir survécu qu'au prix d'une existence en demi-teinte rattachée à quelques objets singuliers et aux souvenirs qu'ils véhiculent. Bruno Bonnet, violoncelliste de 35 ans originaire de la petite ville de Noyant, dans la Loire, est obnubilé par le fantôme de sa meilleure amie, Anna, décédée d'une chute de vélo il y a vingt ans. C'est pour elle qu'il joue. Quand il est sur scène, il ne pense qu'à elle, à son image, celle d'une fillette éternellement âgée de douze ans. C'est à cela que sert sa musique, à s'échapper, et à la retrouver, le temps d'un concert, le temps d'une soirée. Pour sa part, Hannah est hanté par la disparition de son frère Jonathan, un petit garçon obnubilé par les oiseaux - comment ne pas y lire une référence au célèbre goéland de Richard Bach ? Une veille de Noël alors qu'ils étaient encore petits, il a grimpé dans un arbre pour n'en redescendre que quelques jours plus tard, figé, glacé, mort.

Superbe variation poétique, L'amour commence en hiver recèle de mystère, d'enchantement et de délicatesse, à la manière des magnifiques petits opus de Gaëlle Josse, également parus aux éditions Autrement.

F.A.