Chargement...
Chargement...

L'atelier de la chair

4725_l-atelier-de-la-chair
Une actualité de Fleur Aldebert
Publié le 29/05/2013

"J'étais depuis quelques temps fascinée par les hommes âgés". Tel est l'aveu sur lequel s'ouvre L'atelier de la chair, un excellent petit roman paru aux éditions Finitude. "Au cinéma, mon attention était de plus en plus souvent attirée par les acteurs des générations précédentes et, délaissant les jeunes premiers à la virilité triomphante, mes yeux s'attachaient aux seconds rôles, aux vieux comédiens façonnés par le temps dont la grâce est encore perceptible, vestige d'une splendeur passée, flottait comme  une très ancienne promesse sur les traits abîmés". Attisée par une certaine curiosité, pour ne pas dire une curiosité certaine, la narratrice de ce très beau roman signé par Emmanuelle Pol se lance à corps perdu dans sa quête d'une aventure avec un homme bien plus âgé qu'elle. C'est ainsi qu'elle jette son dévolu sur un sculpteur qui dispense des cours à l'Académie des Beaux-Arts, où elle s'est inscrite comme élève. De trente ans son aîné, l'objet de son élection semble lui aussi être sensible à ses charmes. Aussi ne tergiversera-t-il que peu de temps avant de prendre les choses en main et de proposer à notre quadragénaire une petite visite de son lieu de travail (et de plaisir)...

Emmanuelle Pol, qui avait fait son entrée sur la scène littéraire avec un délicieux recueil de nouvelles intitulé La douceur du corset, nous livre ici un roman décomplexé dans lequel elle ne nous épargne aucun détail. Mais, loin de nous choquer, elle nous régale avec sa plume raffinée, un rien désuète et poétique, et sa construction narrative impeccable qui contribue à donner une grande impression de maîtrise (aussi bien de soi que de la situation). Un roman plein d'humour et d'une grande justesse - à ne pas mettre entre toutes les mains cependant...

F.A.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !