Chargement...
Chargement...

L'offense de Francesco De Filippo

3927_l-offense-de-francesco-de-filippo
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 19/03/2016

Gennaro ne rêve pas de faire carrière, de devenir quelqu'un d'important ou de gagner beaucoup d'argent. Son petit travail lui permet de nourrir correctement sa famille et cela lui suffit. En revanche, dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l'on veut et quand le parrain de la mafia locale vous réclame, on accourt un point c'est tout... ou l'on repart les pieds devant, au choix. Au début, les responsabilités sont minimes, bien qu'il soit difficile pour le protagoniste de comprendre toutes les stratégies employées par les camorristes pour arriver à leur fin. En revanche, à force de côtoyer des êtres malfaisants et sans scrupules, leurs actes se normalisent et font partie du quotidien. Gennaro qui était la douceur incarnée se transforme en monstre bien malgré lui. Dans un univers où la prostitution, la drogue et la violence sont monnaie courante, comment parvenir à se protéger et à garder son âme intacte ? Inutile de fuir car la mafia sait toujours où se trouvent ses hommes. Inutile d'essayer de la doubler car sa vengeance serait terrible. Alors ? Écrit dans un style des plus particuliers, mais pas désagréable - le traducteur d'Andrea Camilleri a essayé du mieux qu'il a pu de retranscrire le langage populaire Napolitain - Francesco De Filippo nous offre avec l'Offense un merveilleux roman policier, publié aux éditions Métailié, qui nous entraîne au cœur de la mafia italienne.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !