Chargement...
Chargement...

L'ombre en soi de Jean Gregor

5795_l-ombre-en-soi-de-jean-gregor
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 29/05/2013

L'histoire nous a prouvé que la Vème République regorgeait de secrets. Certains d'entre eux ont été dévoilés grâce au travail des journalistes, notamment Pierre Péan dont nous allons parler tout particulièrement ici. Souvenez-vous, en 1983, Affaires africaines (indisponible à ce jour) sortait en librairie et faisait l'effet d'une bombe auprès du public. En effet, il révélait les putschs, les trafics d'influence, les pots de vin, la corruption, etc. entre les dirigeants de la France et les gouvernants de ses anciennes colonies. Il n'est pas question ici de refaire l'histoire, mais d'évoquer les coulisses, soit les retombées de cette affaire sur la famille Péan. Le fils de celui que ses intimes appelle "Pierrot" n'est qu'un enfant lorsque le livre paraît et que son père est menacé de mort. Aussi étrange que cela puisse paraître, ce ne sont que des mots pour lui. Toute sa vie, il a dû tenir sa langue au téléphone car ils devaient certainement être mis sur écoute, ne pas avoir peur d'une explosion devant son garage et ne jamais révéler où se trouvait exactement son père. Une situation normale ? Seulement pour lui. Des années plus tard, alors qu'il est lui-même devenu écrivain, il décide de raconter cette histoire avec la collaboration de son père qui n'a pas l'air de penser que le sujet est passionnant, mais qui lui donne accès à ses notes avec grand plaisir. Petit à petit, alors que les souvenirs refont surfaces et que certains faits lui sont révélés, il finit par comprendre en quoi ce qu'ils ont vécu aurait pu le traumatiser ou, comme sa mère, le faire sombrer dans la dépression. Avec L'ombre en soi, Jean Grégor dresse le portrait d'un homme hors du commun que rien ne semble atteindre. Dur comme un roc, Pierre Péan est le symbole même du courage et de la joie de vivre. Impossible de ne pas s'attacher à ce personnage ou de rester indifférent à son histoire.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !