Chargement...
Chargement...

La belle amour humaine de Lyonel Trouillot

3395_la-belle-amour-humaine-de-lyonel-trouillot
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 19/03/2016

Quelle est la place de l'homme sur cette Terre ? Que doit-il faire de sa vie ? Pourquoi naître blanc ou noir ? Où est donc passé la solidarité entre les êtres humains ? Tant de questions qui sont traitées avec humour, cynisme, tristesse dans le nouveau roman de Lyonel Trouillot : La belle amour humaine, publié aux éditions Actes Sud. Anaïse n'a pas bien connu son père, c'est pourquoi elle décide d'entreprendre un long voyage pour Anse-à-Fôleur à Haïti.  Dans la voiture qui l'amène à destination, le guide parle sans cesse de tous les touristes qu'il a transportés, de leurs déplorables réflexions sur un pays qu'ils ne connaissent pas, de leur bêtise face à ce qu'ils appellent "l'exotisme" ou du comportement qu'ils ont les uns envers les autres. Sur un ton fraternel il met en garde la jeune femme contre ce qu'elle croit pouvoir trouver alors que d'autres ont échoué avant elle ou sur l'attitude désastreuse que peuvent avoir des hommes dits respectables. Anaïse vit dans un monde de lumière. Que ce soit le jour où la nuit, les rues sont toujours éclairées à la capitale. Elle ne comprend pas les coutumes d'Anse-à-Fôleur, mais cela a peu d'importance comparée à sa présence en ce lieu magique où l'on chante, danse, joue pour célébrer la mort d'un homme plutôt que de le laisser seul entre quatre planches. Ici, elle découvrira d'autres couleurs et d'autres émotions qui étaient jusqu'alors bien enfouies dans ses gênes. Après Yanvalou pour Charlie qui a remporté le prix Wepler en 2009, Lyonel Trouillot nous offre encore un merveilleux roman qui invite à se réconcilier avec l'espèce humaine et à donner le meilleur de nous-même les jours suivants.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !