Chargement...
Chargement...

La "Bête noire" chez Mollat

15203_la-bete-noire-chez-mollat
Une actualité de Véronique M.
Publié le 15/03/2016
push_65203332_mollatpolar150Notre prochain rendez-vous mensuel Mollat Polar le samedi 23 janvier, aura le plaisir de vous faire découvrir non seulement un auteur, Ingrid Desjours, mais également son éditeur Glenn Tavennec, qui a lancé il y a trois mois la collection "La Bête noire" chez Robert Laffont avec en ouverture le dernier opus de cette autre grande dame du thriller français (voir notre coup de cœur Les Fauves), à côté de Karine Giebel, Claire Favan, Maud Mayeras ou encore Sandrine Collette.

Nous ne manquerons pas d'évoquer les autres romans que la "Bête noire" propose, de la révélation du thriller italien Tu tueras le père de Sandrone Dazieri au dernier titre paru la semaine dernière, Coeur de lapin d' Annette Wieners, nouvelle voix allemande du polar, sans oublier d'autres écrivains français confirmés à côté de la marraine Ingrid Desjours. Après Alexis Aubenque et son voyage glaçant en Alaska dans Tout le monde te haïra,  nous avons hâte de découvrir en février Serre-moi fort, annoncé comme le nouveau thriller d'une noirceur absolue de la talentueuse Claire Favan.

En guise de préambule à cette double rencontre lors de notre prochaine matinale polar, voici la présentation de cette collection par son directeur éditorial :

Bête noire : [bɛt nwar] n.f., adj., expr. – personne inspirant la crainte, qui fascine et effraie à la fois ; LOC. FIG. : Il était la bête noire des enquêteurs ; en sport, se dit d’un adversaire inattendu et redouté qui gagne à chaque fois. Depuis 1954 et la toute première enquête de Nestor Burma dans Les Nouveaux Mystères de Paris de Léo Malet, les éditions Robert Laffont proposent au plus grand nombre polars et thrillers, français et étrangers. C’est avec cet héritage chevillé au corps que nous lançons en octobre la collection « La Bête noire ». Des intrigues fortes et originales, une littérature populaire de qualité destinée tant aux inconditionnels qu’à la nouvelle génération, une maison et des auteurs en relation directe avec leurs lecteurs. La Bête noire traquera ces derniers sur tous les territoires du polar : enquêtes âpres, thrillers abrasifs, suspenses éreintants, true-crimes glaçants, la bête grondera d’un constant désir d’adrénaline. Rassurez-vous, elle sera certes vorace, mais nous ne la nourrirons que d’une dizaine de titres par an, moitié français, moitié étrangers. La qualité la rassasiera plus que la quantité. La Bête noire est née, à vous de l’apprivoiser !

Venez nombreux rejoindre l'antre de la "Bête noire" samedi 23 au 91 rue Porte-Dijeaux à 10h30 afin de rassasier votre féroce appétit de lecteurs...

 

Bibliographie