Chargement...
Chargement...

La corde de Stefan aus dem Siepen

10431_la-corde-de-stefan-aus-dem-siepen
Une actualité de Marilyn
Publié le 22/01/2014
Quand le bonheur devient trop grand, le malheur n'est jamais loin.
Alors que le temps de la moisson est arrivé, Bernhardt trouve une corde à la lisière de la forêt. Cette corde, fabriquée à partir d'une matière inconnue, s'étend à perte de vue et devient le principal sujet de conversation des villageois qui décident de partir chercher son extrémité afin de se la partager pour punir le petit plaisantin qui l'y a mise, bravant le risque de croiser le chemin d'une meute de loups récemment aperçue dans la région. Les heures passent sans que l'excitation ne retombe, excepté pour Bernhardt qui imagine sans peine l'état d'inquiétude dans lequel se trouvent les femmes restées à la maison. Un accident finira par diviser le groupe en deux et chacun poursuivra sa quête en vain, les amenant à quitter le chemin tracé par la corde pour aller plus vite ou croiser un village abandonné qui ressemble étrangement au leur... La corde (éditions Ecriture) de Stefan aus dem Siepen est un livre qui suscite beaucoup de curiosité et qui vous emmènera loin.  

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?