Chargement...
Chargement...

La famille Fang de Kevin Wilson

6972_la-famille-fang-de-kevin-wilson
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 05/04/2013
Tout le monde a l'impression que sa famille est unique. Difficile de la discréditer puisque chacun vit une expérience rare parmi les siens, mais lorsque vous ferez la connaissance des Fang, vous penserez avoir grandit dans la banalité. Pourquoi ? Certainement parce que vos parents ne vous ont jamais utilisé pour accomplir leur art. Qu'est-ce que l'art ? Ou plutôt qu'est-ce que la performance artistique ? A une époque où l'on pourrait croire que tout a déjà été fait, Camille et Caleb entraînent leurs enfants dans leur happening - souvent en les suppliant - pour créer des instants de vie mémorables. Des vols à l'étalage dans les magasins de bonbons, des demandes en mariage en plein vol, des séances chez le photographe qui découvre sur les sourires de belles dents de vampire... Bref, de grands moments où l'humiliation est souvent au rendez-vous. Que sont devenus ces enfants après avoir connu un climat familial aussi étrange ? Nul doute que ces pénibles aventures ont des retombées catastrophiques sur leur vie d'adulte. Annie (l'enfant A) est devenue célèbre après avoir joué dans un film de super-héros, mais la presse à scandale fait bientôt pression lorsqu'elle accepte de tourner les seins nus et qu'elle se laisse aller à sa première expérience homosexuelle. Buster (l'enfant B) est un écrivain raté qui se contente à présent d'écrire de petits articles sur des inventions improbables, comme le patator ; une machine à envoyer des patates, conçues par d'anciens soldats revenus d'Afghanistan. Se réfugier dans l'alcool ou les analgésiques est une solution à court terme. Il est plus que nécessaire pour A et B de trouver des solutions afin d'améliorer leur vie, mais pour cela il faut aller chercher le mal à sa source et retourner vivre chez papa et maman... Pour la première fois traduit en français, Kevin Wilson arrive en fanfare avec un roman drôlissime sur le thème de la création artistique. La famille Fang (Presses de la cité éditeur), aussi déconcertante soit elle, nous montre un art sans limite, un art intemporel, un art difficile à comprendre mais dont tout le monde a besoin. (Date de parution : 14 février 2013)  

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !