Chargement...
Chargement...

La femme du pays d'à côté

2124_la-femme-du-pays-d-a-cote
Une actualité de Gwénaël Rocher
Publié le 18/03/2016

Une brève histoire du tracteur en UkraineOn s'excuserait presque de mettre en avant certains livres, tant les couvertures, kitsch dans le meilleur des cas, mochdingues dans le pire, desservent notre volonté constante de proposer des tables qui flattent le regard. Et il s'en est fallu de très peu pour que ce roman à la couverture rose fluo, agrémentée d'un Playmobil sur un tracteur et d'un titre peu engageant - Une brève histoire du tracteur en Ukraine - n'atterrisse au fin fond d'un rayon, à l'unité, lieu de non retour où personne ne l'entendra crier. Bien heureusement la curiosité nous a pris de jeter un oeil à son contenu, et d'une phrase lue c'est devenu un chapitre, et d'un chapitre le livre entier. Vous avez aimé Le mec de la tombe d'à côté de Mazetti, comme la quasi totalité des lecteurs ? Alors vous ne résisterez pas à cette Brève histoire du tracteur en Ukraine de Marina Lewycka, qui vient de paraître en J'ai lu. La couverture est rebutante, certes, mais l'histoire, entre humour et gravité, a largement de quoi vous la faire oublier.

On se rappelle le dernier film d'Anne le Ny, Les invités de mon père, qui voit un retraité contracter un mariage blanc avec une jeune mère moldave pour lui éviter l'expulsion, ce qui n'est pas sans attirer l'hostilité de ses deux enfants, qui doivent alors renoncer à leur héritage. Prenez à peu près les même personnages, poussez la logique un peu plus loin en imaginant une jeune Ukrainienne qui profite de sa situation sans aucun scrupule, deux soeurs qui se déchirent (au début...) et un nonagénaire dont on se demande sans cesse s'il est fou ou si c'est un génie, et vous aurez une idée assez précise du ton de cette comédie douce-amère.

Marina Lewycka ne se contente pas de nous raconter une histoire où les rebondissements s'enchaînent à un rythme effréné. Elle pose également des questions graves et actuelles, notamment sur le rôle des enfants quand leurs parents vieillissent, la sexualité des personnes âgées, l'immigration et les conflits de génération. Et vous apprendrez également plein de choses sur l'histoire des tracteurs, moins anodine qu'elle n'en a l'air, et que son auteur arrive à nous rendre intéressante. Une performance qu'il serait dommage de ne pas saluer !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !

Emilie (118)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?