Chargement...
Chargement...

La folie brute de Jeannot

13852_la-folie-brute-de-jeannot
Une actualité de Marilyn
Publié le 11/04/2015
jeannotSi vous êtes de passage à Paris ou y vivez, allez donc du côté du n°7 de la rue Cabanis afin d'y admirer l'une des plus impressionnantes œuvres d'art brut : Le plancher de Jeannot qui se trouve également être le titre d'un roman publié aux éditions Buchet Chastel. S'il n'était pas dans l'intention de cet homme venant du Béarn de créer une pièce artistique, elle n'en a pas moins connu de nombreux lieux d'exposition grâce au docteur Roux, psychiatre, qui en a fait l'acquisition. Mais qu'en est-il de Jeannot dans tout ça ? Son histoire, bien que passionnante, nous heurte autant qu'il a heurté son plancher. Revenu tôt de la guerre d'Algérie pour prendre soin de sa mère et de sa sœur après le décès prématuré de son père (un homme violent certainement à l'origine des troubles de son fils), le béarnais fait tout ce qu'il peut pour tenir la ferme avec un acharnement qui mènera sa famille à l'isolement. La solitude et la folie née dans son esprit le font abandonner ses cultures et chasser ses voisins en les menaçant de son fusil en peu de temps. Comme vous l'aurez deviné, cette histoire ne peut avoir une issue favorable, mais l'entendre de la voix douce de Paule, sa soeur, on ne peut être qu'émus et reconnaître que ce texte écrit par Ingrid Thobois est l'un des plus beaux qui nous ait été donnés de lire cette année. Texte intégral du Plancher de Jeannot :
le-guerrec-perrine_opt-1La religion a inventé des machines à commander le cerveau des gens et bêtes et avec une invention à voir notre vue à partir de rétine de l’image de l’œil abuse de nous santé idées de famille matériel biens pendant sommeil nous font toutes crapulerie l’Eglise après avoir fait tuer les juifs à Hitler a voulu inventer un procès type et diable afin prendre le pouvoir du monde et imposer la paix aux guerres l’Eglise a fait les crimes et abusant de nous par électronique nous faisant croire des histoires et par ce truquage abuser de nos idées innocentes religion a pu nous faire accuser en truquant postes écoute écrit et inventer toutes choses qu’ils ont voulu et depuis 10 ans et abusant de nous par leur invention a commandé cerveau et à voir notre vue a partir image rétine de l’œil nous faire accuser de ce qu’il nous font à notre insu c’est la religion qui a fait tous les crimes et dégâts et crapulerie nous en a inventé un programme inconnu et par machine à commander cerveau et voir notre vue image rétine œil… nous faire accuser nous tous sommes innocent de tout crime tort à autrui nous Jean Paule sommes innocents nous n’avons ni tué ni détruit ni porte du tort à autrui c’est la religion qui a inventé un procès avec des machines électroniques à commander le cerveau sommeil pensées maladies bêtes travail toutes fonctions du cerveau nous fait accuser de crimes que nous n’avons pas commis la preuve les papes s’appellent Jean XXIII au lieu de XXIV pour moi et Paul VI pour Paule l’Eglise a voulu inventer un procès et couvrir les maquis des voisins avec machine à commander le cerveau du monde et à voir la vue image de l’œil fait tuer les juifs à Hitler ont inventé"

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !