Chargement...
Chargement...

La madone des sleepings ou l'art de dilapider sa fortune avec classe

2150_la-madone-des-sleepings-ou-l-art-de-dilapider-sa-fortune-avec-classe
Une actualité de Céline
Publié le 18/03/2016

La Madone des sleepings... Un titre à la tonalité un peu désuète me direz-vous. Et vous avez raison. Mais il faut savoir que ce roman de Maurice Dekobra fut le best-seller des années folles. Il a même été adapté au cinéma en 1955. Ré-édité chez Zulma en 2006, le voici en poche chez J'ai Lu. Alors, qui est cette madone ? Lady Diana Wynham est une jeune aristocrate écossaise, fraîchement veuve, aux moeurs intrépides et libérées. Starlette en herbe, jet-setteuse d'un autre temps défrayant la chronique, la presse l'a affublée de ce drôle de surnom. Voyant sa fortune vaciller, elle se rapproche du représentant des bolcheviks Varichkine, afin de négocier l'exploitation de champs pétrolifères appartenant à son défunt mari. Varichkine et la Madone tombent amoureux. Mais sa maîtresse, Irina Mouravieff ne voit pas cela d'un bon oeil et décide de se venger. Ainsi commencent les aventures trépidantes, amusantes et hautes en couleur de l'espiègle Lady Wynham. Intrigues, conspirations et rebondissements sont au rendez-vous de cette grande aventure. Mais au-delà de la légèreté qui semble régner sur le roman, c'est également le portrait d'une femme moderne qui est évoqué ici. A re-découvrir.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !